A la mémoire des 420 marins qui périrent dans le torpillage du paquebot Meknès le 24 juillet 1940 et aux près de 900 survivants

- accueil du site
- actualité
- le naufrage du Meknès
- les disparus du Meknès
- les réscapés du Meknès
- la stèle des Oubliés
- les lieux de mémoires du Meknès
- les commémorations 2021 - 2020 - 2019 - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 -2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010
- les recherches sur le Meknès
- vu par la presse
- dossier de presse
- soutenir les Oubliés du Meknès
- La boutique
- Facebook

Dieppe - Le site du naufrage du paquebot Meknès torpillé le 24 juillet 1940 au large de l'Angleterre

Actualités


Quatre nouveaux portrait de marins du Meknès

L’association Les Oubliés du Meknès à ajouter 4 nouveaux portraits de marins disparus lors du torpillage du paquebot Meknès le 24 juillet 1940. Il s’agit de :

FAVRIE Roger (297) Matelot sans spécialité, né à Creil (60) marié et père de 2 enfants. Domicilié avant son embarquement au 34 quai d'Amont à Creil (60).

GOUYA Jean (122) Matelot cuisinier, né à Saint-Brieuc (22) Corps retrouvé au Tréport puis inhumé au carré militaire du cimetière communal de Fontenoy-sous-Bois (93) Célibataire, Domicilié avant son embarquement au 12 rue des Capucins à Saint-Brieuc (35).

GUILLOU François (142) Quartier maitre timonier , né à Concarneau (29) Corps retrouvé à Saint-Martin aux Buneaux puis inhumé à Choisy le Roi (94)

MAGNIER Adrien (196) Matelot sans spécialité, né à Camiers (62) domicilié avant son embarquement à Camiers (62)

merci aux familles


A Criel-sur-Mer, la plaque de rue des Oubliés du Meknès remis à neuf

Situé à l'entrée de Criel-sur-Mer, la rue "impasse des Oubliés du Meknès" garde la mémoire des marins tués lors du torpillage du paquebot Meknès le 24 juillet 1940. Plus de 40 corps de marins ainsi qu'un aviateur anglais ont été retrouvés sur la gréve de la commune. En partenariat avec la commune, la plaque indiquant cette histoire à été refaite et remise en place. Dans le cimetière haut de Criel se trouve la tombe de l'aviateur.


La cérémonie commémorative des Oubliés du Meknès

Au lendemain de la cérémonie du 81e anniversaire du torpillage du paquebot Meknès qui s’est tenue le samedi 24 juillet sur les falaises de Saint-Martin en Campagne près de Dieppe (76), veuillez trouver un lien pour consulter minute par minute le déroulé de la cérémonie.

Malgré les consignes sanitaires, plus de 250 personnes étaient présentes, avec 17 gerbes déposées par les familles et les autorités civiles et militaires en présence de 30 porte-drapeaux des associations d'Anciens Combattants.

Le nouveau président des Oubliés du Meknès, le maire de Petit-Caux ainsi que monsieur le sous-préfet ont pris la parole.

Les porte-drapeaux de l’association ont reçu des mains de la directrice départementale de l’ONAC un diplôme et la médaille pour 5 ans de services.

Le tout s’est terminé par le verre de l’amitié qui a réuni les familles qui ont pu profiter de l’exposition de photos sur le Meknès, d'une vitrine renfermant la brassière de sauvetage d’un marin rescapé ainsi que de la maquette du Meknès.

Le beau temps a été de la partie avant la pluie lorsque la cérémonie était finie à 20 heures.

Un beau moment de recueillement pour toutes les familles présentes qui étaient pour beaucoup venues de loin.

http://www.lesoubliesdumeknes.fr/meknes-accueil.php?page=commemoration2021


Alain Jamet, portraitiste à la Chapelle de Bonsecours


Pass sanitaire pour la commémoration des Oubliés du Meknès

Comme les textes l'annonce pour les manifestations et événements extérieurs et intérieurs, le « pass sanitaire » est obligatoire pour les lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes (ce qui sera le cas pour la commémoration du Meknès le samedi 24 juillet 2021).

Toute personne de 18 ans et plus devra ainsi présenter la preuve d’une vaccination complète, ou un test PCR négatif de moins de 48 heures ou une preuve d’un rétablissement de contamination à la Covid-19 pour accéder à ces lieux et événements.

Commémoration à 17 h 30 à la stèle de la falaise où sont attendus les familles, les habitants, les autorités civiles et militaires ainsi que les ambassades. Saint-Martin en Campagne, Petit-Caux (76)


Un peintre dans la ville, Alain Jamet

Dans le cadre de l’exposition du Peintre Officiel de la Marine à la chapelle de Bonsecours à Dieppe (76), Alain Jamet fera une séance de démonstration publique de son travail d’artiste peintre.

Jeudi 22 juillet à 15 heures à la chapelle de Bonsecours à Dieppe (76)

Exposition visible jusqu’au dimanche 25 juillet de 10h à 18h, entrée gratuite.


Le vernissage de l'exposition à la Chapelle de Bonsecours à Dieppe


L'exposition d'un Peintre de la Marine à Dieppe

Du 17 au 25 juillet prochain, l'exposition du Peintre Officiel de la Marine, Alain Jamet sur le torpillage du paquebot "Meknès" aura lieu à la Chapelle de Bonsecours à Dieppe (76). tous les jours de 10h à 18h, venez découvrir les œuvres de cet artiste qui a travaillé sur le Meknès, mais également sur Dieppe. A ne pas ratez


A 1 mois la commémoration

Dans un mois, le samedi 24 juillet prochain aura lieu à la stèle des 420 soldats « Morts pour la France » et des 3 aviateurs Britanniques, la commémoration du 81e anniversaire du torpillage du "Meknès".

Les familles des soldats disparus et rescapés ont pour beaucoup annoncer leur venue et nous l’espérons, seront comme l’année passée plus 280 personnes et personnalités.

Le programme de la journée du samedi 24 juillet a été affiné avec à 15 heures l’AG de l’association à la salle Jacques-Brel de Saint-Martin (Petit-Caux) (comme l’année passée). Puis suivra la commémoration à 17 h 30 à la stèle de la falaise où sont attendus les familles, les habitants, les autorités civiles et militaires ainsi que les ambassades.

L’exposition de peinture d’Alain Jamet, Peintre Officiel de la Marine, elle aura lieu à la chapelle de Bonsecours à Dieppe (à 8 km de la stèle) du samedi 17 au dimanche 25 juillet 2021 de 10 heures à 18 heures. L’inauguration aura lieu le vendredi 16 juillet à 18 heures (le pot dépendra des conditions sanitaires et climatiques). L'exposition est en collaboration avec l’association de sauvegarde de la chapelle de Bonsecours et la Ville de Dieppe.

Nous votre attendons nombreux a ces manifestions.


Restauration et vitrine pour la maquette du Meknès

A un peu plus d’un mois de la cérémonie commémorative du 81e anniversaire du torpillage du paquebot Meknès. L’association et ses bénévoles, préparent l’exposition qui sera présentée sur le site de la stèle sur les falaises de Saint-Martin/Berneval (Petit-Caux).

Actuellement, c’est la remise en état de la maquette du paquebot qui est restaurée et nettoyée. Un soclage ainsi qu’un capot vitrine vont lui être ajoutés pour permettre un meilleur transport et une meilleure conservation.

Cette maquette faite par un adhérent de l’association entre 2010 et 2016, a été réalisée avec des objets de récupération. Ainsi nous trouvons des bracelets pour les chaines des ancres, du fil de téléphone pour les cordages ou encore des bâtons d’esquimaux pour les planchers. Un vrai travail de patience réalisé par Guy Anger (décédé en 2019).

Le souhait de l’association serait que cette maquette puisse être visible de tous dans un lieu de mémoire consacré aux marins.

Lionel Formentin à la maquette © les Oubliés du Meknès


Les Oubliés du Meknès prépare la commémoration du 24 juillet 2021

A deux mois de la cérémonie du 81e anniversaire du torpillage du paquebot Meknès, l’association organise activement cet événement qui revêtira cette année une forme simplifiée.

En collaboration étroite avec la commune de Petit-Caux et l’ONACVG (Office national des Anciens Combattants Victimes de Guerres), cet anniversaire sera encore particulier après un long confinement qui nous a contraints à annuler plusieurs des actions et expositions qui étaient prévues.

La cérémonie du 81e anniversaire débutera à 17H30.

Sont attendues plusieurs dizaines de familles de marins disparus et rescapés ainsi que des habitants de la région. Ils étaient 280 en 2020.

L’Etat sera représenté par monsieur le sous-préfet de Dieppe ainsi que par l’ONACVG représenté par madame la Directrice Départementale.

Seront en outre, sur site, une délégation de la Marine nationale, une délégation de la Douane, de la Gendarmerie, des Pompiers, etc ainsi que les représentants des Ambassades.

Le site sera mis en situation « Covid » pour que les dépôts de gerbes, la lecture par les familles des 420 noms des marins disparus, le lâcher de pigeons, les discours, la Marseillaise se déroulent dans les meilleures conditions de sécurité.

Vous êtes tous attendus à cette cérémonie à la mémoire des marins du Meknès pour qui le Devoir de Mémoire est tout ce qu’il leur reste. N’oublions pas que tous ces hommes ont été reconnus « Morts Pour La France ».

Samedi 24 juillet 2021 à 17h30 - Place Duparchy (Saint-martin-en-Campagne (Petit-Caux - 76).


Décès du peintre Francis Gueho

Nous avons appris le décès de l’artiste-peintre Francis Gueho. Originaire du village de St-Martin-en-Campagne, village de la stèle. Passionné par la peinture, les peintres et l’histoire de son village et celui voisin de Berneval, il participa à tout ce qui toucha de près ou de loin à l’histoire de ces deux villages : 19 aout 1942, bombardement du village, l’affaire du Meknès, etc.

Membre dès le début de l’association des Oubliés du Meknès, il a été sollicité pour le dessin de la bouée sur la stèle de la falaise installée en 2010. Intéressé par le sujet, il a réalisé un ex-voto du naufrage du paquebot Meknès, qui est installé dans la chapelle Notre-Dame de Bonsecours à Dieppe depuis le 24 juillet 2011. En 2015, il a réalisé des illustrations pour le livre sur l’histoire du torpillage du Meknès tout au long des 380 pages de l’ouvrage. Il était également bénévole dans beaucoup d’associations pour lesquelles il consacra son temps libre.

Nous perdons un grand artiste et un grand homme, l’association lui rend hommage.

« Les Oubliées du Meknès »

(Francis Guého ici à gauche en marinière © les oubliés du Meknès)


« Une belle rencontre à Cherbourg"

"À l’occasion d’un déplacement dans le Cotentin, Jean Yves Mahé, président de l’association et son épouse, ont rencontré le samedi 24 octobre 2020, à Cherbourg, M. Bernard Leplanquais.
Il est le gendre du marin disparu Marcel Cussy qui était matelot cuisinier.

Ce fut l’occasion d’évoquer avec Mr Leplanquais le souvenir de son beau-père et de passer un long moment à parler avec lui. M. Leplanquais est veuf depuis un an et demi. Il a été militaire de carrière puis gendarme. Il a manifesté le vif désir d’être parmi nous le 24 juillet 2021.

Ce fut un moment très émouvant et très chaleureux. »

(Les masques ont été enlevés le temps de prendre la photo)

J. Yves Mahé - Président


Le film de la cérémonie du 80e anniversaire

ATMOSPHERE TV


Une année bien particulière.

Commencée depuis de nombreux mois, la préparation de la cérémonie commémorative du 24 juillet 2020 comportait plusieurs actions.

Une importante mobilisation de l’équipe de bénévoles de l’association, avec le concours de la mairie de Petit Caux, avait permis de mettre en place ces événements.

Étaient prévus une messe à la mémoire des disparus, une exposition de peintures par Alain JAMET, peintre officiel de la Marine, une balise à la mer, une exposition dans des conteneurs sur le site de la stèle et la pièce de théâtre ‘’ma drôle de guerre’’.

La situation sanitaire du pays en a décidé autrement.

Nous avons été contraints, dans des délais très courts, de revoir fondamentalement notre programmation.

Malgré ce contexte difficile nous avons pu assister à une cérémonie d’une grande dignité et empreinte de beaucoup de profondeur.

Le nombre des participants étaient quasi identique à celui des années antérieures.

Au terme de cette commémoration 2020, ce fut une grande satisfaction de constater qu’une très belle cérémonie avait pu être tenue.

Merci à tous les organisateurs et merci aux participants, descendants de marins disparus ou rescapés, aux délégations officielles étrangères, aux officiels français qui nous ont honorés de leur présence.

Vous avez permis qu’un bel et digne hommage soit rendu aux marins du Meknès.

2021 nous permettra, nous l’espérons, la tenue de tous les événements prévus en 2020.

Nous vous attendons le samedi 24 juillet 2021.

Votre présence constituera le plus beau témoignage qui soit en souvenir des Oubliés du Meknès.

Le Président
J. Yves MAHÉ
3 août 2020


Les Informations Dieppoises permettent le contact avec les familles de 2 marins rescapés du Meknès.

La parution d'un article sur les recherches des marins disparus et rescapés du Meknès (voir l'édition du 23 juin 2020) nous a permis de retrouver 2 familles originaires de Dieppe.

A la veille du 80e anniversaire du torpillage du paquebot Meknès au large de l’Angleterre le 24 juillet 1940, l’association « Les Oubliés du Meknès », a lancé dans la presse un appel pour savoir si les familles des marins qui étaient sur le paquebot auraient des photos. Cette année lors de la commémoration du 24 juillet, devant 280 personnes, 4 nouvelles photos de marins disparus ont été dévoilées au dos de la stèle de Saint-Martin-en-Campagne (Petit-Caux).

Là, ce sont des familles de marins rescapés qui ont contacté l’association : D’abord la fille d’Albert QUESNEL (R93) né le 6 décembre 1907 à Dieppe (76) et décédé le 25 juin 1973 à Dieppe (76). Ce dernier avait été rappelé et servait comme matelot sur un patrouilleur auxiliaire. Parti en Angleterre avec l’équipage en juin 1940, il avait été fait prisonnier le 3 juillet et mis dans des camps par les Anglais. Son retour vers la France était programmé le 23 juillet à bord du Meknès, mais le départ a été reporté au 24 dans l’après-midi et c’est dans la soirée qu’il est torpillé au large de l’Angleterre. Il était domicilié au 16 rue Desceliers.

Le deuxième contact est venu de la famille de Georges LANCEL (R36). Né le 11 octobre 1908 à Dieppe (76) et décédé le 15 janvier 2000 à Dieppe (76). Après avoir été rappelé sous les drapeaux, il est quartier maitre canonnier à bord du Gustave Denis. Prisonnier lors de la prise de son navire dans un port anglais, il est mis dans un camp où il restera jusqu’au 24 juillet, date à laquelle il embarque sur le Meknès avant d’être torpillé. Il était domicilié au 101 route de Bonne Nouvelle. Il est inhumé au cimetière du Pollet à Dieppe.

Ils sont plusieurs à être revenus à Dieppe après avoir fait naufrage et faits prisonniers en Angleterre : Jean Naze, Henri Ricquier, Alexis Mayoux, et Christian Sueur. Il manque encore les photos de : François Guyomard dit Lédan né en 1909 et décédé en 1982 à Dieppe, il était domicilié au 112 Grande Rue. Pierre Lheureux né en 1913 à Luneray et décédé en 1984 à Dieppe, il était domicilié au 4 rue du Haut-Pas.

Et il manque toujours les photos des marins disparus de la région dieppoise : Gaston Baveux né en 1903 à Bacqueville en Caux, époux d’Henriette Séraffin et domicilié Quai Duquesne et Raymond Walter né en 1908 à Boulogne-Billancourt, époux de Germaine Caron et domicilié au 4 rue Notre Dame.

Merci au journal qui nous a permis ces découvertes.

Georges LANCEL - Albert QUESNEL


Le 80e anniversaire du Torpillage du paquebot Meknès se prépare

Le 80e anniversaire du Meknès aura lieu ce vendredi 24 juillet à 17h30 sur les falaises de Petit-Caux (76) près de Dieppe. Sont attendu à cette cérémonie les familles des marins disparus et rescapés ainsi que les autorités.

Sont déjà annoncées, la représentante de l’ONACVG mandatée par madame Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants. Les ambassades de Grande-Bretagne, de Pologne et des Etats-Unis. Des délégations de la Gendarmerie, des sapeurs-pompiers du SDIS76, des douanes et de la marine. Les communes ainsi que les anciens combattants déposeront également des gerbes.

La manifestation est ouverte à tous.

© avec l'aimable autorisation des Informations Dieppoises


Rencontre avec monseigneur AUMONIER, évêque de Versailles

Le mardi 7 juillet 2020, J. Yves MAHÉ, Président de l’association, accompagné de Bernadette LAVOIPIERRE, membre du bureau, ont rencontré Monseigneur AUMONIER, évêque de Versailles.

Au cours de cet entretien ouvert et chaleureux, la conversation a permis d’évoquer le père de Monseigneur AUMONIER, enseigne de vaisseau au moment des faits. Celui-ci a survécu au naufrage après plusieurs heures passées dans l’eau à attendre les secours.

Monseigneur AUMONIER avait accepté de présider le 24 juillet 2020 une messe à l’attention des disparus du Meknès. Il demeure disposé à le faire en 2021, lors des cérémonies reportées du 80e anniversaire.

À l’issue de cette rencontre, l’ouvrage « Les Oubliés du Meknès » lui a été remis.


Recherche des marins rescapés Cauchois du paquebot Meknès

A la veille de la cérémonie du 80e anniversaire du torpillage du Meknès qui aura lieu le vendredi 24 juillet prochain à 17h30 devant la stèle située sur les falaises de St-Martin/Berneval (Petit-Caux - 76).

L’association « Les Oubliés du Meknès » lance un appel pour trouver les photos des marins rescapés et disparus.

Parmi les rescapés, se trouvent des marins dont nous ne trouvons pas de photo. Il faut que leurs visages restent dans la mémoire collective et rejoignent leurs noms avant qu’il n’y ait plus de trace.

Ils sont au moins 7 à être originaire ou domicilié dans le Pays de Caux (76) après avoir fait naufrage et fait prisonniers en Angleterre :

BELEY Emile 1er maitre mécanicien - 725-26-1 - blessé et hospitalisé à l'hôpital St Martin de Bath en juillet 40 - Né le 9 juin 1906 à Sanvic (76) Décédé le 3 décembre 1977 au Havre (76) Embarqué sur l’Abeille 3.

DUVAL Victor - Matelot chauffeur - Né le 11 août 1914 à Yport (76) Décédé le 12 fevrier 1944 à Fécamp (76) Embarqué sur l’Angele-Marie.

LAMBARD Georges - Cuisinier - 563C-31 - blessé et hospitalisé à l'hopital St Martin de Bath- Né le 8 mai 1912 à Heuqueville (76) Décédé le 15 mars 1970 au Havre (76) Embarqué sur l’AD4 la Couronne.

PERNIN Edouard - Equipage Meknès – lieutenant - Né le 5 octobre 1909 au Havre (76) Décédé le 22 mai 1995 à Lourdes (65) Embarqué sur le Meknès.

PETIT Marcel - Second maitre fusilier - Décédé à Veules-les-Roses (76) Embarqué sur la Gatinais.

PIRIOU Guillaume - Quartier maitre -1814-B-29 - Né le 3 mai 1909 à Lannion (22) Décédé le 5 mai 1969 au Havre (76) Embarqué sur le Courbet.

SUREAU Victor – Mécanicien - L408-27-1 - blessé et hospitalisé à l'hopital St Martin de Bath - Né le 20 octobre 1906 à Paris 8e (75) Décédé le 7 novembre 1983 à Harfleur (76) Embarqué sur l’AD 357 Pouyer-Quertier.

D’autres marins rescapés étaient également du Pays de Caux, comme Georges Auguste (1910-1969 Le Havre), Pierre Vannier (1913-1994 Le Havre), Alban Laborde (1908 Graville - 1994 La Londe) Roger Lombard (1903 Paris - 1973 Le Havre), Thaddée Tyl (1906 Cherbourg - 1974 Ste-Adresse) Auguste Lorant (1914 Lourdoueix (23) - 1975 Le Havre) mais l’association possède déjà leurs photos qui sont visible sur le site des rescapés.

Durant les mois d’aout et septembre 1940, plus de 200 corps sont venues s’échouer sur les côtes Normandes du Havre à Ault. Parmi les disparus décédés le 24 juillet 1940, voici la liste de quelques-uns des marins dont il nous manque les photos et qui sont originaire de la région comme Gaston Baveux (1903 Bacqueville-en-Caux), Albert Bulthel (1909 St-Maclou de Folleville), Yves Charles (1916 la Havre), Roger Chouard (1917 Rouen/Le Mesnil-Enard), Joseph Couturier (1909 Sassetot le Mauconduit/St-Pierre-en-Port), René Desjardins (1904 St-Pierre-en-Port), René Duval (1912 Fécamp), Louis Maurice (1904 Fécamp), etc.

Si vous possédez des informations sur ces personnes, merci de contacter l’association : lesoubliesdumeknes@orange.fr


La commémoration du 80e anniversaire du torpillage du paquebot Meknès aura bien lieu

Le vendredi 24 juillet 2020 à 17h30, 80 ans après le torpillage du paquebot Meknès au large de l'Angleterre, les familles des marins disparus et rescapés vont se réunir comme chaque année depuis 2010 devant la stèle de Berneval/Saint-Martin en Campagne (Petit-Caux) 76.

Ce sont plus de 300 personnes venues de toute la France et de l'étranger, qui sont attendues pour commémorer la disparition tragique des marins du Meknès le 24 juillet 1940.

Parmi les officiels annoncés : l'Etat, Madame la Directrice nationale de l’ONAC, Madame la directrice du service départemental de la Seine-Maritime de l'ONAC, l'Ambassade de Grande-Bretagne, etc. ces derniers déposerons une gerbe à la mémoire des marins du Meknès et des 3 aviateurs britaniques.

Son également attendu : les représentants de la FAMMAC, de la Marine, du Souvenir Français, de Aux Marins, des délégations d'anciens combattants, de gendarmerie, des douanes, des mairies et des élus du territoire, ainsi que tous les porte-drapeaux et la population.

Au programme : cornemuse, levée des couleurs, dépôt de gerbes, Marseillaise, lâcher de pigeons, discours. Dans le recueillement, les enfants, petits-enfants liront les 420 noms des marins « Morts pour la France ».


Recherche des marins rescapés Dieppois du paquebot Meknès

A la veille de la cérémonie du 80e anniversaire du torpillage du Meknès qui aura lieu le vendredi 24 juillet prochain à 17h30 devant la stèle située sur les falaises de St-Martin/Berneval (Petit-Caux - 76).

L’association « Les Oubliés du Meknès » lance un appel pour trouver les photos des marins rescapés du bateau de la région dieppoise.

Parmi les rescapés, se trouvent des marins dont nous ne trouvons pas de photo. Il faut que leurs visages restent dans la mémoire collective et rejoignent leurs noms avant qu’il n’y ait plus de trace.

Ils sont au moins 8 à être revenus à Dieppe après avoir fait naufrage et fait prisonniers en Angleterre :

Georges Lancel né le 11 octobre 1908 et décédé le 15 janvier 2000 à Dieppe, il était domicilié au 16 rue Desceliers.

Albert Quesnel né en 1907 et décédé en 1973 à Dieppe, il était domicilié au 101 route de Bonne Nouvelle.

François Guyomard dit Lédan né en 1909 et décédé en 1982 à Dieppe, il était domicilié au 112 Grande Rue.

Pierre Lheureux né en 1913 à Luneray et décédé en 1984 à Dieppe, il était domicilié au 4 rue du Haut-Pas.

D’autres marins rescapés étaient également Dieppois, mais

l’association possède déjà leurs photos comme Jean Naze, Henri Ricquier, Alexis Mayoux, et Christian Sueur.

Parmi les disparus décédés le 24 juillet 1940, il nous manque les photos de :

Gaston Baveux né en 1903 à Bacqueville en Caux, époux d’Henriette Séraffin et domicilié Quai Duquesne et Raymond Walter né en 1908 à Boulogne-Billancourt, époux de Germaine Caron et domicilié au 4 rue Notre Dame.

Si vous possédez des informations sur ces personnes, merci de contacter l’association : lesoubliesdumeknes@orange.fr


Il y a 80 ans, la presse mondiale faisait écho du torpillage du paquebot Meknès.

Le mercredi 24 juillet 1940, 1179 officiers et marins (parmi eux 2 épouses d’officiers et un enfant) et 103 hommes d’équipage embarquèrent sur le Meknès pour la France, pensant retrouver les leurs et être démobilisés.

Il est 23 heures, au large de Portland, le Meknès navigue feux clairs, les pavillons tricolores peints de chaque côté sur sa coque sont éclairés par de grosses lampes, témoignant de sa neutralité. Il est mitraillé par une vedette allemande et torpillé. Il coule en huit minutes. Pour tous c’est une nuit tragique. Le lendemain à l’aube les rescapés sont recueillis par des destroyers britanniques. 420 marins manquent à l’appel. Ce sera le début des "Oubliés du Meknès".

Les quatre destroyers accostèrent le midi du 25 juillet dans le port de Weymouth, avec à leur bord 899 survivants, 4 morts et 57 blessés qui furent transportés à l’hôpital Saint-Martin, de Bath.

Le journal Australien « The Weekly News » en date du 18 septembre 1940 fait écho de ce dramatique naufrage en présentant la famille survivante du torpillage : le père, la mère et le petit garçon âgé de 7 ans que l’on voit sur cette photo.

Pour le malheur, du 23 août jusqu'à la fin du mois de septembre 1940, la mer rejeta sur les plages normandes et picardes 243 corps dont 116 terriblement mutilés qui ne furent pas identifiés. 177 corps ne furent jamais retrouvés.

Une stèle rappelle ce souvenir sur les falaises de St-Martin/Berneval sur la commune de Petit-Caux (76).


Message aux adhérents des Oubliés du Meknès

Depuis plusieurs mois, nous travaillons en vue de la préparation de la cérémonie du 24 juillet 2020, marquant le 80e anniversaire du torpillage du Meknès.

Un programme détaillé de travail, couvrant plusieurs mois, a été établi et présenté lors de l’assemblée générale du 24 juillet 2019. La quasi-totalité des actions prévues sont finalisées ou en passe de l’être.

Or à ce jour, un contexte nouveau, lié à la situation sanitaire du pays s’impose à nous :
- Le confinement est prolongé jusqu’au 11 mai sans savoir, à ce jour, ce qui se passera réellement ensuite
- Les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits jusqu’au 15 juillet. Qu’en sera-t-il au-delà de cette date ?
- Toutes les manifestations prévues à la chapelle Notre-Dame de Bonsecours sont annulées par les gestionnaires du site et ce jusqu’à la fin de l’année 2020

Quelles en sont les conséquences pour notre association ?

Dès à présent, nous devons renoncer avec certitude, aux actions suivantes :
- L’exposition dans les conteneurs, sur le site de la stèle, et qui devait se dérouler en juin, juillet et août
- La pièce de théâtre, déjà présentée en 2016
- L’opération « bouteille à la mer ». Elle ne pourra être immergée que tardivement, compromettant son arrivée avant la cérémonie du 24 juillet
- L’exposition de peintures à la chapelle Notre Dame de Bonsecours, réalisée par Alain Jamet, Peintre Officiel de la Marine

Concernant la cérémonie et compte-tenu des incertitudes quant à la levée de l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes, il est difficile d’en envisager la tenue dans le format traditionnel, de même pour notre assemblée générale.

Il en résulte une difficile prise de décisions concernant l’organisation de ce 80ème anniversaire.

Nous tenons toutefois à le marquer de manière très solennelle tout en respectant les contraintes qui s’imposent à nous.

Aussi nous prévoyons :
- Le maintien, le 24 juillet 2020, d’une cérémonie réduite permettant, dans le respect des règles connues à ce jour, de conserver vivante la flamme commémorative
- L’organisation en 2021 d’une manifestation regroupant 2020/2021.

C’est avec grand regret que nous sommes confrontés à une situation imposant la prise de décisions d’autant plus douloureuses qu’il s’agit du 80ème anniversaire.

Nous continuons à travailler en vue de la cérémonie de cette année, en liaison constante avec les autorités locales que je tiens à remercier vivement pour leur efficace coopération.

Un très grand merci à tous ceux qui, jusqu’à ce jour, n’ont pas ménagé leurs efforts pour que cette manifestation 2020 soit un succès.

Nous tenions à vous donner ces informations et soyez assurés que nous veillerons particulièrement à ce que la mémoire des marins du Meknès soit honorée dans les meilleures conditions possibles.

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de l’évolution de notre préparation.

Le 21 avril 2020, le président et l’équipe organisatrice


En hommage à monsieur Franck DELORD

Franck-Delord-©lesoubliesdumeknes

Monsieur Franck Delord vient de nous quitter peu de temps après son 97e anniversaire.

Son parcours terrestre est achevé et il entreprend maintenant son ultime voyage.

C’est avec beaucoup de respect et une affectueuse amitié que l’association ‘’les Oubliés du Meknès’’ tient à lui rendre un chaleureux hommage.

Elle présente à son épouse et à ses proches ses condoléances attristées.

Monsieur Delord était le dernier survivant des marins à bord du navire Meknès qui fut torpillé le 24 juillet 1940, en Manche, au large de Portland.

Il a vécu une tragédie causée par la folie meurtrière des hommes.

Il était le dernier témoin d’une catastrophe maritime ayant provoqué la mort de 420 des 1300 marins à bord.

Monsieur Delord avait 16 ans au moment des faits. Son navire avait été réquisitionné en septembre 1939, comme transport de troupes. Il était à bord, en tant qu’apprenti serveur. Son père était aussi membre de l’équipage.

Alors que le navire rapatriait en France depuis Southampton, les marins démobilisés suite à l’armistice signé avec l’ennemi, il est torpillé le 24 juillet 1940 à 23 heures, sombrant en 7 minutes.

Monsieur Delord a passé douze heures sur un frêle radeau à attendre que les secours viennent le tirer, ainsi que son père, de cette sinistre situation.

Monsieur Delord nous quitte l’année où nous allons commémorer le 80e anniversaire de ce tragique événement.

Quelle étrange coïncidence !

Il est évident que notre cérémonie sera placée sous le regard de monsieur Delord et que nous lui rendront un hommage tout particulier le 24 juillet prochain.

Il est parti pour le grand voyage.

Celui où il va retrouver ses compagnons d’infortune du 24 juillet 1940.

Adieu Franck.

Requiescat in pace.

Qu’il repose en paix !

Jean Yves MAHÉ

Président de l’association ‘’les Oubliés du Meknès’’

12 mars 2020


Le gagnant du concours d'affiche des Oubliés du Meknès

Ludwig-malbranque-concours-affiche-Les-oubliés-du-Meknès

Dans le cadre de la préparation du 80e anniversaire du torpillage du paquebot Meknès, voici le résultat du concours d'affiche organisé par l'association.

Parmi les 12 affiches présentées au jury, le gagnant est monsieur Malbranque.

Félicitations aux 12 participants pour leur réalisation.


Décès du dernier rescapé du Meknès, Franck Delord 97 ans

Nous venons d’apprendre le décès de monsieur Franck Delors. Il était le dernier survivant et la plus jeune (16 ans) de l’équipage du paquebot Meknès. Il était âgé de 97 ans.

(Franck Delord, son épouse et Blandine Duhamel (Administratice de l'association "Les Oubliés du Meknès en 2016))

Né le 3 février 1923 à Bordeaux, il fut apprenti à la Compagnie Générale Transatlantique (CGT). Il était à bord du paquebot le Meknès au côté de son père au restaurant du paquebot comme ADSG, lorsqu’il a été réquisitionné en 1940par l’Etat Français.

Il est au Havre, à Dunkerque, en Norvège jusqu'au 3 juillet 1940 ou il est pris par les anglais et mis sous bonne garde dans un port de Grande-Bretagne, Southampton.

Le 20 juillet 1940, l’Amirauté Britannique fait savoir au commandant du Meknès, que son paquebot est prévu avec d’autres pour assurer le rapatriement de marins de l’Etat Français se trouvant en Angleterre. Le mercredi 24 juillet, le Meknès, commandé par le Capitaine au long cours Dubroc, appareille en fin d’après-midi de

Southampton, sans escorte, à destination de Marseille, avec plus de 1 300 marins français dont 102 hommes d’équipage, 99 officiers et 1 080 marins de la Marine Nationale.

Le Meknès naviguait avec ses feux de position allumés, le pavillon national peint sur la coque et brillamment éclairé, ce qui rendait ainsi impossible toute méprise quant à sa nationalité. Vers 22h30, alors qu’il se trouvait au large de Portland, il fut intercepté par la vedette allemande S-27, Oblt Klug, qui ouvrit le feu à la mitrailleuse sur le paquebot. Le commandant fit alors stopper son navire et signala clairement son nom et sa nationalité, dans l’attente d’une explication de la part des Allemands, mais en guise de réponse, il reçut une torpille et coula en dix minutes.

Parmi les hommes présents à bord du paquebot, 420 furent tués ou portés disparus. Près de 900 rescapés furent récupérés par des navires anglais qui prirent la direction de Portsmouth pour les débarquer. Les cadavres du naufrage du Meknès furent retrouvés au pied des falaises de la côte normande en août et septembre 1940, du Havre (76) à Ault (80).

Franck Delord est resté douze heures dans l'eau et retrouvera son père qui était dans un canot et avait reconnu son fils flottant sur un radeau.

Au matin, la Marine anglaise est venue récupéré les rescapés et les ramener en Angleterre. Il restera au côté de son père dans un camp anglais jusqu'en fin 1940, avant de revenir en France par Marseille en zone occupée sur le Canada. Il arrive ensuite à Bordeaux avec son père et retrouve sa famille.

Homme de mer, il fera toute sa carrière en tant que marin sur les paquebots de la Transat et profita d’une retraite bien mérité du coté de Bordeaux avec son épouse qu’il avait épousé en août 1944.

Il est décédé le jeudi 5 mars 2020. Les obsèques auront lieu le Jeudi 12 mars à l'église Saint-Bruno de Bordeaux avant l’inhumation au cimetière de la Chartreuse (Bordeaux).

Toute les familles présentent ces condoléances à la famille.


Le GR 21 qui passe à la stèle du Meknès mis à l'honneur

Le sentier de grande randonnée 21, traverse le département de la Seine-Maritime (76) en Normandie, il va du Tréport à Étretat en longent la Côte d'Albâtre, ensuite il rentre dans les terres pour rejoindre Le Havre. Il se divise en deux parties : du Havre à Veulettes-sur-Mer (92 km) et de Veullettes-sur-Mer au Tréport (87 km), soit 179 km au total. il faut environ 9 jours au rythme de 20 km par jour pour le parcourir. Le sentier passe par la stèle des Oubliés du Meknès sur la commune de St-Martin-enCampagne / Berneval (Petit-Caux). Un lieu paisible plein de recueillement.... Les commémorations du Meknès (paquebot français torpillé au large de l'Angleterre le 24 juillet 1940) ont lieu chaque année. Le vendredi 24 juillet 2020 sera le 80e anniversaire.


Recherches des marins diparus

L'association "Les Oubliés du Meknès" qui œuvre à conserver la mémoire des marins du paquebot Meknès torpillé le 24 juillet 1940 lance un appel aux familles, chercheurs, généalogistes, etc. Nous voulons redonner un visage aux 420 marins présents à bord du navire. Actuellement, grâce aux archives et aux familles, nous avons collecté 117 photos sur les 420. Nous pensons que beaucoup dorment dans les boites à chaussures ou dans les albums photos. Vous trouverez ci-joint la liste des personnes recherchées ainsi que des renseignements sur leurs parents, épouses et dernier domicile connu. Nous restons à votre écoute pour tous renseignements qui pourraient nous faire avancer dans nos recherches. la liste des marins


Deces de Mme Fuschini,

Nous avons appris le décès de Mme Fuschini des suites de maladie. Membre de l'association "Les Oubliés du Meknès", épouse de notre Porte-drapeau, elle était la fille d'un rescapé du Meknès et l'épouse d'un neveu d'un disparu. Elle était très active au sein de diverses associations maritimes, Elle déposait, chaque semaine, les plaquettes du Meknès à la chapelle de Bonsecours. Son inhumation aura lieu à la chapelle de Bonsecours le mardi 24 septembre 2019 à 14h30. Toutes nos condoléances à sa famille.

photo © lesoubliésdumeknès


Les cérémonies du 79e anniversaire des Oubliés du Meknès vues par la presse.

L’image contient peut-être : une personne ou plus


Juillet 2019

Promenade de l'office de tourisme des falaises du Talou à la stèle du Meknès et de l'opération Jubilee.

L’image contient peut-être : 1 personne, debout, plein air et nature




Cérémonie du 8 mai 1945

Le porte drapeau des Oubliés du Meknès à la cérémonie de Dieppe au côté d'élus, des associations patriotiques et de la population le mercredi 8 mai pour commémorer la fin de la Seconde Guerre mondiale.


Le Sénat veut interdire la vente de drapeaux des associations d’anciens combattants

Le Sénat souhaite éviter que des drapeaux d’associations d’anciens combattants se retrouvent en vente dans une brocante ou dans un vide-grenier ou même sur internet.

A cet effet, les sénateurs ont adopté en première lecture, le jeudi 4 avril 2019, la proposition de loi relative à la protection des drapeaux des associations d’anciens combattants présentée par Françoise Férat (Union centriste/Marne) et plusieurs de ses collègues.

Avec les ans, de nombreuses associations d’anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et des conflits d’Indochine ou d’Algérie disparaissent et, avec elles, les drapeaux et souvenirs qu’elles conservaient.

La proposition de loi prévoit l’obligation pour les bénévoles, comme les porte-drapeaux n’exerçant plus cette fonction, de restituer les drapeaux conservés et d’interdire strictement la vente des drapeaux.

La propriété des drapeaux d’associations disparues sera transférée à leur mairie de domiciliation afin de poursuivre le devoir de mémoire. Celui-ci pourra alors passer par une convention avec un établissement scolaire ou une association de mémoire ou d’anciens combattants en lien avec le Souvenir Français et l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG).


Dévoilement de la borne des Lorientais « Morts pour la France »

Le dimanche 11 novembre prochain aura lieu à Lorient (56), le dévoilement de la nouvelle borne des soldats nés à Lorient et « Morts pour la France » durant les guerres. A cette occasion, le nom d’un marin tué lors du torpillage du paquebot Meknès le 24 juillet 1940 sera inscrit sur la borne.

Il s’agit du marin Charles Bidet, né à Lorient (56) le 8 mai 1909, fils de Charles Paul François Bidet et de Marie Joséphine SAL. Après sa scolarité, il s'oriente vers la profession de chaudronnier. Il s'engage dans la Marine, pour trois ans, en 1927 comme mécanicien sous le matricule 496-27-3. Il épouse Marie Anne Kéraron en novembre 1933 et aura une fille (Emilienne épouse Tosquella).

En 1935, il devient garde-pêche mécanicien de sur la vedette « CIM-Jeulin » à Boulogne. Puis en 1938, il rejoint la vedette « Les Glénans » à Bénodet.

Réquisitionné en décembre 1939, il est affecté à la défense des ports comme quartier maître mécanicien et embarque en janvier 1940 sur le navire Courbet. Le 3 juillet 1940, son navire est saisi par les Anglais à Portsmouth et il est interné dans les camps anglais avant d’être rapatrié vers la France. Le 24 juillet 1940, le Meknès quitte Southampton pour Toulon avec à son bord plus 1300 officiers et marins français. Vers 23 heures, alors qu’il est au large de Portland, le Meknès est la cible de tirs de mitrailleuse, puis quelques minutes plus tard, il est touché par une torpille lancée par une vedette allemande. Il sombre en 8 minutes. 420 marins manquent à l’appel dont Charles Bidet, 31 ans. Son corps n’a jamais été retrouvé.

Cette cérémonie à sa mémoire aura lieu le dimanche 11 novembre à 10h15 place Glotin à Lorient (le programme).

Vous êtes tous conviés à cette cérémonie sous la présidence de Monsieur Norbert Métairie, maire de Lorient.


La Vie du Rail se penche sur le sort tragique des cheminots marins du Meknès

Avec l'aide du cercle généalogique des cheminots et des archives du personnel de la SNCF, 26 cheminots parmi les 420 disparus du paquebot Meknès ont été mis à l'honneur lors de la dernière cérémonie du 24 juillet dernier. La revue "La Vie du Rail" a fait le compte-rendu que vous pouvez retrouver dans le numéro du 28 septembre 2018.


Décés d'un ami du Meknès

Nous avons appris le décès de M. Guy Anger, membre de l'association "Les Oubliés du Meknès", Porte-drapeau aux cérémonies locales dieppoises, mais aussi l'auteur des maquettes du paquebot Meknès et de la vedette S27 présentées récemment à la chapelle de Bonsecours. Toutes nos condoléances à sa famille.


Guy Anger

photo © lesoubliésdumeknès


Exposition à la Chapelle de Bonsecours

Exposition de maquettes de bateaux à la Chapelle de Bonsecours

Plus de 1200 personnes ont visité ce week-end l'exposition de maquettes de bateaux organisée par l'association de conservation et de sauvegarde de la chapelle de Bonsecours de Dieppe. Navires de pêche, de sauvetage, à voile, de guerre, etc. parmi lesquels se trouvait la maquette du paquebot Meknès torpillé le 24 juillet 1940 ainsi que la vedette S27 qui lança la torpille. Ces deux maquettes ont été réalisées par monsieur Guy Anger de Brachy.


La commémoration du 24 juillet 2018 en images (voire la suite)


Commémoration du Meknès dans 1 mois

A un mois de la cérémonie, les familles des victimes et des rescapés du Meknès vous prient de bien vouloir honorer de votre présence à la commémoration du 78e anniversaire du torpillage du paquebot Meknès le mardi 24 juillet 2018 à 17h30 sur les falaises de Petit-Caux à Berneval / Saint-Martin-en-Campagne (76).
Comptant sur votre présence.


Conteville (14)

Belle cérémonie à Conteville à la mémoire du marin Georges Foch.


Messe à Berneval

Cérémonie à la chapelle Notre dame de liesse à Berneval le Grand (Petit-Caux) avec la participation des Oubliés du Meknès pour la messe du lundi de pentecôte.


Un hommage sera rendu à Georges Foch, marin disparu du Meknès. Cette manifestation aura lieu le samedi 26 mai prochain à 11h15 à Conteville Valambray - au sud de Caen (Calvados) .

Le maire de Valambray et de la commune délégué de Conteville et les anciens combattants attentent les membres de l'association et le publics à cette cérémonie ou sera dévoilé une plaque en mémoire de Georges Foch.

L'association déposera à cette occasion, une gerbe.


Les 2 chats « Meknès »

Nés tous les deux le 24 juillet, à un an d’intervalle, voici « Meknès 1 » et « Meknès 2 », les deux mascottes de l'association offerts par des amis. Deux beaux cadeaux qui chaque jour, donnent du bonheur à leurs maitres.


Découverte dans une machine à coudre

Nous savons que les meubles et les objets voyagent, mais quelquefois, dans ces meubles et objets, il y a des choses que l’on oublie…

Ainsi, nous avons été contactés par un couple de Montpellier qui venait d’acheter chez Emmaüs de Saint-Aunès près de Montpellier une machine à coudre pour leur décoration. En rentrant chez eux, ils ont commencé le nettoyage de la machine et là, dans le fond du tiroir, se cachaient des faire-part de décès avec les photos des personnes décédées dans les années 40 à 60. Sur l’une d’elle était indiqué : Jean Klein, tombé à bord du « Meknès », le 24 juillet 1940 à l’âge de 33 ans.

Nos découvreurs se lancèrent alors dans une recherche pour retrouver ce Meknès et sur le net, tombèrent sur le site http://www.lesoubliesdumeknes.fr.

Un coup de fil et nous prîmes contact. Très intéressés par l’histoire, ces découvreurs ne pouvaient laisser perdre ces documents fort intéressants pour l’histoire d’un marin du Meknès et sa famille. Quelques jours plus tard, l'association reçut les faire-part.

Nous avons pris contact avec la famille Klein qui réside en Moselle et lui avons fait parvenir une copie des faire-part. Quelle trouvaille ! Comment avions-nous trouvé ces images ? Mais surtout pour nous, comment étaient-ils arrivés à l’autre bout de l’hexagone ?

C’est la famille qui nous l'apprit : l’une des cousines de Jean Klein, originaire de Moselle, était partie s’installer dans le sud près de Lodez, puis tombée malade elle a décidé de revenir en Moselle. Dans la précipitation, elle a fait don de quelques meubles et objets à Emmaüs sans penser à regarder dans le fond du tiroir de la machine à coudre. D’ailleurs, lors de son passage chez Emmaüs, personne n’a pensé à regarder dans le tiroir et à retirer les faire-part pour les vendre séparément. Ce qui ne nous aurait pas permis de les récupérer.

C’est ainsi que nous avons ajouté dans les collections ces objets voyageurs.

Nous rendons ici un grand hommage à Joël et Patricia, ce couple de chineurs qui nous a permis de ne pas faire disparaitre la mémoire des marins du Meknès. Et pour qu’ils en apprennent plus sur le Meknès, l'association leur a fait parvenir le livre « Les Oubliés du Meknès ».


Bonne année 20018


Les marins du Meknès au cénotaphe de la pointe Saint-Matthieu

L'association « Aux Marins » en collaboration avec l'association « Les Oubliés du Meknès » fera une cérémonie de dévoilement des 51 photos des marins disparus sur le paquebot Meknès dans le cénotaphe de la pointe Saint-Mathieu (Plougonvelin) le samedi 16 septembre 2017 à 15 heures. Ainsi nous trouverons les photos des marins suivants :

1. Abgrall Émile Marie
2. Adrix Joseph, Jean, Baptiste
3. Babilaere Raymond Gustave Ernest
4. Barazer Gustave
5. Bidet Charles Joseph Armand
6. Boubennec François
7. Chauvin Maurice Marcel
8. Cocaign Jean François Marie
9. Comby Paul Jacques Marie
10. Conan Pierre Eugène
11. Delaval Louis Clément
12. Demoy Pierre Jean François
13. Désert Raoul Gustave Raymond
14. Di-Tucci Erasme
15. Doucet Jules
16. Douville Ernest Henri
17. Ferchaud Alexandre
18. Gaillon Eugène Adolphe
19. Galis Fernand
20. Germe Pierre Marie Joseph
21. Herbez Louis
22. Le Bellec Yves Marie
23. Le Berre Pierre
24. Le Coz Joseph Gabriel Marie
25. Le Tual Joseph Marie
26. Ledez Jean Pierre
27. Ledun Georges Marcel
28. Longuemare Thomas Edouard
29. Lunair Françis
30. Marchand Lucien Joseph
31. Moriondo Roger Marc
32. Prigent Yves
33. Quéru Albert Marius
34. Roudaut André Auguste
35. Sauquet Emile Edouard
36. Yvart Alfred Jacques Victor
37. Tanguy Léon Ange Marie Joseph
38. Vangroeningen Hector
39. Verronet Edouard Alexandre
40. Guérin Pierre Marie Charles
41. Broutin Eugène François Charles
42. Lemasson Henri
43. Ménard André
44. Mue Albert
45. Patary Célestin Thomas
46. Pigeard Roger
47. Poinsignon Charles Anicet Eugène
48. Riou Auguste Marie
49. Ségaut Louis
50. Sénéchal Louis
51. Tribot Marc

Vous êtes tous cordialement invités.

© photo d'une ancienne cérémonie au Cénotaphe


Congrès généalogique du Havre

Rencontre au congrès généalogique du Havre avec le cercle généalogique des cheminots. dont 26 marins du Meknès étaient de la SNCF. Nous avons également suivi la conférence des archives de la "French Lines" du Havre qui conserve entre autres des archives sur le Meknès. Photos du paquebot Meknès que vous pouvez retrouver dans l'ouvrage "les Oubliés du Meknès".


Les 80 ans de la SNCF

Il y a 80 ans, le 31 août 1937, était créée la SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer) suite à la fusion des cinq compagnies. La SNCF doit être gérée de façon industrielle et assurer des obligations de service public. Elle est organisée en 5 régions correspondant partiellement au réseau existant avant 1937 : Est, Nord, Ouest, Sud-Ouest et Sud-Est. Le réseau français s’appuie alors sur 515 000 cheminots et dispose de 42 700 km de voies dont 8% sont électrifiées.

Cela nous fait penser aux marins disparus sur le paquebot Meknès le 24 juillet 1940. Ils sont au nombre de 26 connus à ce jour, à avoir travaillé dans cette grande maison où ils étaient chauffeurs, conducteurs, mécaniciens, cantonniers, ajusteurs, etc. Voici la liste et leurs lieux de travail :

BEZARD Roger - Chauffeur de route à la Traction - SNCF-Ouest – Batignolles

BONENFANT Jean - Expéditionnaire / Voie & Bâtiments - SNCF-Sud-Ouest : Service régional VB

BOURDIN Guy – Facteur /Exploitation - SNCF-Ouest – Domfront

CAPELLA Pierre - Attaché Gr V autorisé aux fonctions de Mécanicien de route / Traction - SNCF-Nord Dépôt de La Chapelle

CHAVARAIN Maurice- Cantonnier / Voie & Bâtiments - SNCF-Sud-Est - Villeneuve-Saint-Georges

COLIN François – Garde Voie & Bâtiments - SNCF-Ouest - Mesnières-en-Bray - Arrondissement VB de Rouen

CUSSY Marcel - Homme d'équipe / Exploitation - SNCF-Ouest Cherbourg

DAUDET Roger – Aide Électricien / Matériel - SNCF-Sud-Ouest Colombiers

DELAFORGE Victor –Aide ouvrier ajusteur autorisé / Traction - SNCF-Nord - Creil-Dépôt

GODEBIN Marcel – Manœuvre / Matériel & Traction - SNCF-Ouest - Rouen-Martainville

GUILLOU Fernand - Manœuvre /Ajusteur – Traction - SNCF-Ouest - Le Havre-Dépôt

HERBO René - Homme d'équipe / Exploitation - SNCF-Nord – Somain

JOUENNE Marcel – Manœuvre /Matériel - SNCF-Ouest - Le Mans-Poste d'entretien

LALLEMAND André- Ajusteur /Traction - SNCF-Est : Arrondissement T de Reims - Dépôt de Bar-le-Duc

LANDRY Eugène- Ouvrier chaudronnier / Traction - SNCF-Nord Béthune-Dépôt

LECOINTE Fulbert - Homme d'équipe / Exploitation - SNCF-Nord – Beauvais

LEHAUT André – Chaudronnier /Traction - SNCF-Ouest - Caen-Dépôt

LEMASSON Henri – Cantonnier /Voie & Bâtiments - SNCF-Ouest

LONGUEMARE Thomas - Homme d'équipe / Exploitation - SNCF-Ouest Bernay

MÉNARD André- Manœuvre / Matériel - SNCF-Ouest -Saint-Malo-Petit Entretien

PERRIN Ernest - Ouvrier Matériel - SNCF-Sud-Est - Villeneuve-Saint-Georges-Vagons

QUAISSE Robert – Manœuvre /Matériel & Traction - SNCF-Ouest - Le Havre

SCHROBILTGEN Serge - Facteur enregistrant /Exploitation - SNCF-Ouest –Achères

TANGUY Léon - Chauffeur de route / Traction - SNCF-Ouest -Laval-Dépôt

TOULLEC François –Manœuvre/Matériel & Traction - SNCF-Ouest - Paris-Batignolles

VINZENT François - Homme d'équipe /Exploitation - SNCF-Ouest - Argenteuil-Triage

Merci au Cercle Généalogique des Cheminots qui nous a permis de compléter les renseignements sur chacun des marins.


Les recherches avances

Un nouveau visage, celui d’André Allaire - né à Granville (50) le 1er septembre 1911 et disparu sur le Meknès. Ce qui porte la liste des portraits des marins du Meknès à 120. Merci à M. et Mme Seigneur, pour leurs aident à la recherche de la photo de leurs oncle.

René Duchatel, marin disparu sur le Meknès a maintenant un visage. En effet suite à l'appel lancé aux familles et généalogistes nous avons eu contact avec une cousine qui nous a transmit sa photo. merci à elle.


Recherches des marins diparus

L'association "Les Oubliés du Meknès" qui œuvre à conserver la mémoire des marins du paquebot Meknès torpillé le 24 juillet 1940 lance un appel aux familles, chercheurs, généalogistes, etc. Nous voulons redonner un visage aux 420 marins présents à bord du navire. Actuellement, grâce aux archives et aux familles, nous avons collecté 117 photos sur les 420. Nous pensons que beaucoup dorment dans les boites à chaussures ou dans les albums photos. Vous trouverez ci-joint la liste des personnes recherchées ainsi que des renseignements sur leurs parents, épouses et dernier domicile connu. Nous restons à votre écoute pour tous renseignements qui pourraient nous faire avancer dans nos recherches. la liste des marins


77e anniversaire du torpillage du Meknès - Commémorations du 24 juillet 2017


Le Calvaire des marins de Boulogne est pour le Meknès un lieu important où plusieurs plaques et ex-voto rappellent la mémoire de ces marins. Adhérents et amis de notre association, nous ne pouvons que déplorer cette intrusion : http://www.lavoixdunord.fr


Hommage aux marins du Meknès au cimétière Franco-Britannique de Saint-Valéry-en-Caux (76) le samedi 10 juin 2017

Un hommage sera rendu aux marins du Meknès lors du 77e anniversaire de la Bataille de Saint-Valéry-en-Caux le samedi 10 juin 2017 à 17heures. L'invitation - Le discours


Le chemin de mémoire «Aux Marins» autour de la pointe Saint Mathieu à Plougonvelin, dans le Finistère honore le Meknès

Face à la mer d’Iroise, le chemin de mémoire «Aux Marins» autour de la pointe Saint Mathieu à Plougonvelin, dans le Finistère, une boucle de 4 km comporte des stations où, sur des blocs de granit, apparaîssent les noms des bateaux disparus avec leurs équipages, quelles que soient les causes du naufrage (combats, tempêtes, événements et fortunes de mer, sauvetage…). La première pierre levée a été inaugurée le 10 décembre 2016. celle du Paquebot Meknès le jeudi 25 mai 2017. La vidéo

© photos "Aux Marins"


Les Oubliés du Meknès dans "Antiquités brocante"

La revue "Antiquités brocante" du mois d’avril fait l’annonce de l’ouvrage sur l’histoire du torpillage du paquebot Meknès le 24 juillet 1940. Une belle description qui, nous l’espérons, fera découvrir ou redécouvrir cette histoire méconnue de la Seconde Guerre mondiale, mais aussi permettra peut-être de retrouver les familles des marins disparus et rescapés. Merci à LVA de cette publication


L'AG de Bonsecours


Le douanier-marin honoré à Enghien lès Bains

A la demande de l'association Les oubliés du Meknès de Dieppe, la Ville d'Enghien dans la région parisienne, a décidé de rendre hommage à un de ses enfants, tué au début de la Seconde Guerre mondiale, le 24 juillet 1940, lors du torpillage du paquebot le Meknès. Une tragédie longtemps passée sous silence mais qui dans la ville d'Enghien et bientôt dans d'autres, a resurgi.

Fernand Masson était né le 15 janvier 1914, à Enghien-les-Bains. Il s'était marié le 28 janvier 1937 à Francalmont (Haute-Saône) avec Georgette Cuny. Douanier, il était domicilié au Havre, 5, rue Bernardin-de-Saint-Pierre au moment de sa mobilisation. Il a été reconnu "Mort pour la France" par le tribunal civil de Bordeaux le 7 janvier 1942.

Son nom figure déjà sur la stèle en hommage aux 420 tués et disparus, érigée en 2010 à Saint-Martin en Campagne. Une cérémonie d'hommage c'est dérouler samedi 1er octobre au cimetière-nord d'Enghien où une plaque à sa mémoire a été inaugurée, en présence de du maire d'Enghien, de l'Association des anciens marins (Ammac), des représentants de l'association du Meknès et des associations d'anciens combattants de la ville.


Les Oubliés du Meknès font rectifier les erreurs d'état-civil des marins

Afin de persévérer dans la recherche de la vérité et donner à ces hommes la reconnaissance qui leur est due, l’association a entrepris d’écrire à chacune des mairies de naissance des marins pour que dans la marge de leur acte de naissance, soit bien inscrit : « Disparu le 24 juillet 1940 au large de Portland (Angleterre) à bord du paquebot Meknès – Mort pour la France ». Actuellement, seul un petit nombre des 420 actes de naissance ont la mention marginale et certaines mairies ont omis d’y ajouter « Mort pour la France ». C’est donc plus de 380 courriers qui vont partir aux quatre coins de l’hexagone pour demander rectification et ajout de cette phrase dans les registres d’état-civil.

Cette démarche peut paraitre banale, mais lorsque quelqu’un veut faire sa généalogie et retrouver un grand-père ou un oncle, c’est vers l’acte de naissance qu’il se dirige. Si rien n’est inscrit sur celui-ci, c’est l’histoire qui disparait. L’association œuvre ainsi à garder la mémoire de ces marins.


Cent associations à votre rencontre à Dieppe dont l'association "Les Oubliés du Meknès"

Grande opération portes ouvertes pour les associations dieppoises dimanche 25 septembre de 10 heures à 18 heures sur la plage. Une centaine de clubs et associations diverses sera présente au forum des associations organisé par la Ville pour promouvoir leur discipline ou leur champ d’intervention. C’est donc le moment idéal en cette période de rentrée pour découvrir l’éventail associatif dieppois.


Les porte-drapeaux ont commémoré le 19 août

On ne les salut jamais assez, mais ce sont 42 porte-drapeaux qui étaient présents aux commémorations des 18 et 19 août derniers, parmi eux, celui du Meknès qui a rendu hommage aux soldats du Raid. Il a été entre autres salué par la sous-préfète de Dieppe et par Sébastien Jumel, maire de Dieppe.


Les images de la commémoaration du 24 juillet 2016


Programme de la commémoration 2016

samedi 23 juillet

Durant l’après-midi, dans le cadre de « Lire à la plage », présentation de l'ouvrage "Les Oubliés du Meknès, l'histoire du torpillage d'un bateau français le 24 juillet 1940" sur la plage de Dieppe (cabane lire à la plage).

dimanche 24 juillet

à 10 h 30, rassemblement des autorités civiles et militaires devant la stèle (Saint-Martin en Campagne).

à 11 heures, commémoration à la stèle.

à 12 heures, verre de l'amitié offert par la commune déléguée de Saint-Martin.

à 14 h 30, assemblée générale de l'association « Les Oubliés du Meknès » à la mairie de Berneval.

à 16 heures, présentation par L'Art du Hasard/Ca Tombe Bien de la pièce de "Ma drôle de guerre" d'après le journal du rescapé du Meknès, Germain Poulain (1913-1992) à la salle des fêtes de Berneval.

à 16 h 45, verre de l'amitié offert par la commune déléguée de Berneval-le-Grand.


Festival du livre à Rouxmesnil-Bouteilles

L'association des Oubliés du Meknès à participé au festival du livre de Rouxmesnil-Bouteilles, près de Dieppe. Peu de visiteurs, mais ils ont pu apprendre l'histoire du paquebot Meknès et ainsi peut-être sauvegarder la mémoire.


Salon du livre à Rouxmesnil-Bouteilles (Dieppe)

Le livre "Les Oubliés du Meknès" sera à l'honneur le 23 et 24 avril prochain à Rouxmesnil-Bouteille (5min de Dieppe). Dans le cadre du salon du livre, David Raillot présentera l'ouvrage samedi et dimanche à la salle Corentin Ansquer.


Salon du livre à Dieppe

Le livre "Les Oubliés du Meknès" sera à l'honneur le 30 et 31 janvier à Dieppe. En effet dans le cadre du salon du livre, David Raillot présentera l'ouvrage samedi et dimanche à la salle Paul-Eluard de Dieppe invité par les AVD.


AG des anciens combattants de Criel

Les ACPG-CATM de Criel-sur-Mer en assemblée générale se souviennent du 75e anniversaire du torpillage du Meknès.


Le Drapeau du Meknès au Monument aux Morts de Dieppe

La nouvelle préfète de Seine-Maritime et de Normandie Nicole Klein, qui a succédé au 1er janvier 2016 à Pierre-Henry Maccioni, a fait sa première apparition publique le 5 janvier à Dieppe en déposant une gerbe devant les monuments aux morts en présence des anciens combattants.

Sébastien Jumel, maire de Dieppe, saluant Henri Fuschini, porte drapeau des "Oubliés du Meknès".



Le livre "Les Oubliés du Meknès" dans le magazine de la guerre navale, aéronaval et sous-marine.

La revue LOS n°23 fait l'éloge de l'ouvrage "Les Oubliés du Meknès".


Le livre "Les Oubliés du Meknès" à l'Assemblée nationale

Messieurs Allègre et Fuschini remettant le livre "Les Oubliés du Meknès" à Monsieur Jean-Luc Laurent, député du Val-de-Marne lors d'une cérémonie à Vitry-sur-Seine.


Des nouvelles photos des marins disparus

Nous avons obtenu récemment les portraits de marin disparu sur le Meknès et qui nous ont été envoyés par les familles.

Charles Brune
Marcel Lange
Maurice Chavarain
Georges Lebeau

La photo des marins :

BRUNE Charles - LANGE Marcel - CHAVARAIN Maurice - LEBEAU Georges.


Décès de Bernard Defoy, maire de Saint Martin en Campagne

Nous avons la douleur de vous annoncé le décès de Monsieur Bernard Defoy, (au milieu sur la photo) maire de Saint Martin en Campagne, commune ou est implanté la stèle des Oubliés du Meknès. Toute nos condoléances vont à sa famille. L'inhumation aura lieu le vendredi 4 septembre à 15h en l'église de Saint Martin. Le drapeau du Meknès sera présent.Commémoration à Montargis en mémoire d'un marin du Meknès


Commémoration à Montargis en mémoire d'un marin du Meknès

Les commémorations de la Libération de Montargis débutent toujours par une veillée solennelle au cimetière, ce samedi 22 aout 2015, M. Door, député-maire a d'abord déposé une gerbe de fleurs sur la tombe de l'abbé Louis Foucher, vicaire de Montargis, âgé de 34 ans, tombé victime des allemands et martyr de sa charité, deux heures avant la Libération,

En marge de cette veillée, Jacky Roux, président de l'Amicale des Marins et Marins Anciens Combattants de Montargis, accompagné de M. Laville, sous-préfet et M. Door, député-maire, a tenu à rendre hommage à un marin inhumé dans le cimetière de Montargis, le Quartier-maître radiotélégraphiste Raymond Mancip, mort lors du naufrage du Meknès, le mercredi 24 juillet 1940.

C'est une tragédie oubliée où 420 marins périrent. En effet, 1179 officiers et marins et 103 hommes d'équipage embarquèrent sur le Meknès pour la France, pensant retrouver les leurs et être démobilisés.

Il est 23 heures, au large de Portland, le Meknès navigue feux clairs, les pavillons tricolores peints de chaque coté sur sa coque sont éclairés par de grosses lampes, témoignant de sa neutralité. Il est mitraillé par une vedette allemande et torpillé. Il coule en huit minutes.

https://www.facebook.com/souvenirfrancais.montargis?fref=tl_fr_box&pnref=lhc.friends.unseen


18 et 19 août 2015

Raid du 19 août 1942 : Dieppe se souvient. Il y a soixante-treize ans, le Raid Anglo-Canadien du 19 août 1942 mené dans le cadre de l’opération Jubilee se soldait par un bilan tragique. Sur les 4 963 hommes engagés à terre, seuls 2 210, dont nombre de blessés, regagnent l’Angleterre. Les pertes canadiennes atteignent 3 367 hommes. 907 soldats sont morts au combat ou des suites de leurs blessures et on dénombre 1 946 prisonniers. Les pertes allemandes s’élèvent à 600 hommes. Chaque année, Dieppe commémore le souvenir de cette opération qui se voulait un « coup d’épingle » d’ampleur contre les défenses allemandes sur les côtes françaises. Des délégations venues du Canada, d’Angleterre, des États-Unis, de Nouvelle-Zélande et de république Tchèque et de Norvège.

Le porte drapeau de l'Association "Les Oubliés du Meknès" a participé aux commémorations du débarquement Anglo-Canadien du 19 août 1942 à Dieppe ainsi qu'a Berneval le Grand et Saint-Martin en Campagne.


12 aout 2015

La presse à fait des retours intérressants sur la commémoration la suite


25 juillet 2015

Séance de dédicace à la Maison de la presse de Dieppe


24 juillet 2015

Les commémoration du 75e anniversaire

retrouvez les photos des commémorations (2015)


23 juillet 2015

L'association "Les Oubliés du Meknès" à la douleur de vous apprendre le décès de Monsieur Jean Tosquellas de Lorient, membre de notre association et délégué de l'association "Aux Marins".

Monsieur Jean Tosquellas de Lorient est décédé le 23 juillet des suites de problèmes pulmonaires.

Lors de la commémoration du 24 juillet, il a été rendu hommage à un homme qui par sa ténacité à permis aux enfants du Meknès, d'avoir la reconnaissance de victime du Nazisme et permis à chacun d'entre vous d'être dédommager.

La cérémonie religieuse sera célébrée mercredi 29 juillet, à 10h30, en l'église Sacré-Coeur-du-Moustoir, à Lorient, suivie de la crémation au centre funéraire de Kerlétu.


1 juillet 2015

Commémorations du 75e anniversaire du torpillage du Meknès

Le programme du vendredi 24 juillet 2015

Criel sur Mer

Berneval le Grand

Saint Martin en Campagne


17 juin 2015

Point d'accueil touristique de Biville-sur-Mer

Le mardi 16 juin a eu lieu l'ouverture du point d'accueil touristique de Biville-sur-Mer (76), situé à 4 km de la falaise où est implantée la stèle des Oubliés du Meknès. Ce lieu ouvert durant tout l'été, permet aux automobilistes de passage entre Le Tréport et Dieppe de s'arrêter pour consulter les lieux touristiques et culturels de la région à visiter et aussi obtenir la plaquette des "Oubliés du Meknès" qui se trouve en bonne place sur un présentoir et qui contient toutes les informations sur cet événement mais également les coordonnées de la stèle.


1 juin 2015

Un drapeau pour "Les Oubliés du Meknès"

Le drapeau à été reçu à l'association. Le porte drapeau prendra ses fonctions le vendredi 24 juillet prochain lors de la commémoration.


20 mai 2015

Décès du Président des AC de Saint-Martin-en-Campagne

Nous venons d'apprendre le décès, mardi 19 mai dernier, de Monsieur Daniel Vallot, président des Anciens Combattants de Saint-Martin-en-Campagne. Il a toujours été à nos côtés dans l'organisation des commémorations des Oubliés du Meknès. Nous ne l'oublierons pas.

M. Daniel Vallot, (premier à gauche) aux côtés de M. Guy Obin, président des AC de Berneval.


20 avril 2015

l'association Les Balanes en Ballade de Saint-Martin-en-Campagne ont organisé leurs traditionnel brocante le 19 avril dernier sur le parking de la stèle. un succés avec sur le site et le ciel bleu.


16 mars 2015

Dans le cadre de la préparation du 75e anniversaire du naufrage du Meknès, qui aura lieu le 24 juillet 2015, l'association « Les Oubliés du Meknès », en tant qu'association de mémoire, a souhaité avoir son propre drapeau tricolore pour les commémorations.

Pour pouvoir financer ce drapeau qui coûte 1 400 euros, nous lançons un appel à toutes les familles et amis du Meknès pour que chacun participe à son achat.

Votre contribution, même modeste permettra de porter la mémoire du Meknès dans toutes les manifestations officielles.

Comptant sur votre réponse et le soutiens de tous et restant à votre disposition nous vous remercions.

Règlement à adresser à l'association "Les Oubliés du Meknès"
Maison des Associations 14 rue Notre Dame 76200 DIEPPE
Renseignements au 06.29.48.10.99 ou lesoubliesdumeknes@orange.fr


1 mars 2015

L'association des Oubliés du Meknès, travaille actuellement à la conception d'un livre relatant l'histoire du paquebot Meknès, mais aussi son rôle dans la seconde guerre mondiale jusqu'à son torpillage le 24 juillet 1940.

L’histoire du naufrage ainsi que celle des hommes qui l'on subit, l'histoire des disparus, mais aussi le témoignage des rescapés seront relatés, puis les longues recherches sur les causes de ce naufrage et le devenir des corps des 420 disparus.

Toute cette histoire sera racontée dans l'ouvrage dont la parution devrait avoir lieu le 24 juillet 2015, lors de la commémoration du 75e anniversaire.

Un dernier appel est donc lancé pour récupéré les documents, les informations et les photos des marins disparus et rescapés. Merci de contacter l'association sur lesoubliesdumeknes@orange.fr


11 Novembre 2014

Les marins qui périrent sur le Meknès le mercredi 24 juillet 1940 étaient pour beaucoup nés avant la première guerre mondiale dont nous fêtons le centenaire. Nous avons voulu faire un petit retour sur cet événement qui, un quart de siècle plus tôt, toucha la vie de nos marins.

Durant cette période de guerre, tous les hommes étaient mobilisés et ont participé aux batailles de la Somme, de l'Aisne, de la Marne, de Verdun et d'ailleurs. Sur les 420 soldats morts à bord du Meknès, près d'un sur dix a été adopté comme pupille de la Nation à la suite de la perte de leur père dans le conflit de la grande guerre. Devenu pupille de nation, ils ont surmonté l'épreuve et sont entrés dans la vie.

Nous prendrons l'exemple du marin disparu lors du torpillage du Meknès Marcel CUSSY et dont le corps n'a jamais été retrouvé. Né le 21 avril 1913 dans un petit village du Calvados, à Longues sur Mer, d'Albert et de Julia Ménant. Son père, Albert né en 1887, avait été mobilisé comme soldat au 236e Régiment d'Infanterie. Il fut tué dès les débuts de la guerre, le 18 septembre 1914 dans un petit village de l'Aisne, à Berry au Bac alors qu'il était au combat. Voici un mini récit extrait du net :

La première bataille du chemin des dames

La contre-offensive lancée par le général Joffre à partir du 5 septembre 1914 permet aux troupes françaises et anglaises d'atteindre l'Aisne le 13 septembre entre Venizel et Berry-au-Bac.

Pendant que la cavalerie du Général Conneau s'avance dans la plaine jusqu'à Sissonne entre les 1ères et 2èmes armées allemandes, des unités du 18ème Corps de la 5ème armée française et des bataillons du 1er corps d'armée britannique prennent pied sur le plateau du Chemin des Dames.

Mais le 14 septembre voit l'arrêt de la progression franco-britannique. Côté allemand en effet, des troupes arrivées de Maubeuge (7ème corps d'armée) et de Lorraine (15ème corps) permettent de constituer une 7e armée qui s'intercale entre la 1ère et la 2ème armée.

Les Britanniques doivent creuser leurs premières tranchées le 14 septembre sur les pentes sud du Chemin des Dames, entre Vendresse et la sucrerie de Cerny.

Du 15 au 20 septembre, chacune des deux armées cherche à percer le front adverse entre Cerny et Craonne au prix de pertes importantes. De nouvelles tentatives ont encore lieu du côté allemand du 26 au 29 septembre, puis côté français le 30 septembre et du 12 au 14 octobre, sans résultat décisif.

Dans la première quinzaine du mois d'octobre, les trois corps d'armée britanniques intercalés entre la 6e armée française à l'ouest et la 5ème armée à l'est sont progressivement relevés par des troupes françaises. Les Britanniques ne reviendront sur le Chemin des Dames qu'au printemps 1918.

Le 29 octobre, les Allemands lancent une attaque en direction de Vailly-sur-Aisne qui leur permet en quelques jours d'occuper le bourg et de franchir l'Aisne mais ils ne peuvent dépasser le canal.

Du 6 au 13 novembre, une dernière tentative française de reprendre le plateau entre Ostel et Braye se heurte à une vive résistance allemande à La Cour-Soupir et à Chavonne.

A partir de la mi-novembre 1914, commence sur le Chemin des Dames une guerre de positions qui dure jusqu'au printemps 1917.

Tué à l'ennemi, Julia resta seul avec son fils devenu orphelin et n'ayant pas connu son père. Marcel CUSSY sera adopté comme beaucoup d'orphelins, pupille de la Nation, par jugement du Tribunal civil de Bayeux le 30 mai 1924. Devenu adulte, il épousera à Bayeux en 1937, sa fiancée Yvonne Lebrun. Ils auront une fille, Marcelle qui ne connaitra que très peu son père. Elle vit aujourd'hui en région parisienne et le souvenir du 11 novembre est doublement douloureux pour elle.


Novembre 2014

De nouveaux portraits de marins rescapés.

Un contact avec les familles des marins rescapés du Meknès nous a permis d'ajouter sur le site plusieurs photos de marin. Nous sommes toujours à la recherche de photos pour ajouter dans le livre qui sera imprimé en début d'année 2015.

plus d'info sur les rescapés du Meknès


Octobre 2014

L’inconnu d’Etretat identité grâce à son alliance.

Sur cette plage d’Etretat, à été retrouvé en 1940, le corps d’un marin identifié ainsi que celui d’un marin inconnu. Le 24 aout, le corps d’Ernest PERRIN (391) fut retrouvé au pied de la valleuse de Jambourg (falaise d’Aval) ou il était porteur d’un permis de conduire, qui permis de l’identifié. Il avait également un reçu postal à l’adresse de Mme Perrin Berthe à Alfortville et un fascicule militaire illisible.

Un inconnu a été retrouvé sur la plage d’Etretat en septembre 40. Il était dit naufragé du navire Meknès qui fut torpillé en juillet 1940. Ce corps retrouver sur la plage, n’a jamais été identifiée à l’époque, mais à la lecture de son acte de décès, quelques informations, pouvaient nous faire découvrir qui était cet homme. Sur l’acte, n°49 en date du 12 septembre 1940, il est noté que ce dernier avait une alliance avec inscrit à l’intérieur : « L.P à J.G » et la date du « 24 octobre 1929 ». Ces informations correspondent à la date de son mariage. Un appel à été lancer en 2011 à toutes les mairies de France pour retrouver l’acte de mariage en date du 24 octobre 1929. Mais aucune réponse n’a été donnée malgré l’implication de plusieurs centaine de mairies.

Dans la liste des victimes, il y a très peu de nom portant ces initiales, nous avons fait une recherche sur les 4 possibilités en intervertissant les noms, prénoms.

LE BERRE Pierre – marié à Marie Capitaine
LE GOFF Paul – marié à Josephine Quernec
LEROUX Pierre- célibataire
LEBORGNE Pierre – retrouvé à Penly
LE NOURS Prosper - marié à Maria Buannic
LE PAPE Pierre – marié à Anne Joséphine Jaquen

PIET Louis – marié à Marie Gacis

Pas de J.G

GALLIEN Jean - marié à Anne Marie Suayer
GOFFIC Jean – retrouvé à Quiberville
GOURHEUX Jean – célibataire
GOURLAOUEN Jean – marié à Marie Corentine Bonnec
GOUYA Jean – retrouvé au Tréport
GROUSSET Julien – marié à Yvette Georgette Lucienne Buffetrille

Le seul pour lequelle nous n’avions pas facilement trouvez d’info était Louis Piet (L.P), en effet, le rôle d’équipage du Meknès sur lequel, Piet était embarqué, indiquait qu’il était né le 13 février 1897 à Saint Brieuc (C d N) – (Côte d’Armor aujourd’hui), et qu’il était marié à Marie Gacis. Après des recherches en recoupant les actes d’état-civil par internet, Mme Denise Fallet, nièce d’un autres marins disparu et passionnée de généalogie, nous a fourni le début d’une piste. Il serait né à Saint Briac (35) et époux en secondes noces de Marie Garcis. Mais ce qui nous donnerai « L.P à M.G », mais c’est sans savoir que le deuxième prénom de Marie était Jeanne « J.G ». Confirmation nous fut faite par l’acte de mariage de Bordeaux en date du 24 octobre 1929. Nous avions résolu l’identité de l’alliance de l’inconnu d’Etretat. Son corps fut inhumé dans le cimetière d’Etretat avant d’être vers 1948, transféré dans un cimetière collectif.


Aout 2014

Un chien sur le Meknès

Nous savons que près de 900 personnes furent rescapés du naufrage. Différentes sources nous indiquent que parmi eux, deux femmes et un enfant avaient embarqué à bord et étaient rescapés. Plusieurs personnes disent qu’il y avait un chien, un berger allemand. Comme M. Jean Naze de Dieppe qui avant son décès, avait raconté que ce chien, sûrement la mascotte d’un des bateaux réquisitionnés par les Anglais, début juillet 40, avait été dans les camps, puis avait embarqué sur le Meknès. Durant le naufrage, il aurait sauté avec son maitre dans l’eau et aurait passé la nuit sur une planche, s’en servant de radeau. Il aurait été récupéré le matin par l’un des navires anglais. Une photo le montre à son débarquement sur une photo de presse. Officiellement, nous ne savons pas ce qu’il est devenu ni si son maitre en a réchappé. Mais dans un article paru en 1966, Olaf Guibaud, rescapé du naufrage, raconte qu’une fois à terre après le torpillage, il rencontra un matelot français qui lui demanda de l’aide pour récupérer son chien qui avait été mis en fourrière par les autorités locales. Depuis le début du XIXème siècle, les animaux de compagnie étaient placés en quarantaine durant six mois avant de pouvoir entrer au Royaume-Uni. Mais durant cette période de guerre, la police ne fit aucune exception. Le chien de petite taille était sous les verrous, avec comme collier une simple ficelle où son nom était indiqué sur un carton : « la cloche ». Ce dernier, nous dit M. Guibaud, reçut, quelques mois plus tard, de la part de la « Société Protectrice des Animaux de Grande-Bretagne » la plus haute décoration attribuée à un animal. Il avait, toute la nuit du naufrage, soutenu son maître par l’épaule pour l’empêcher de se noyer. Ce chien aurait appartenu à un officier marinier du nom de Guibert. Dans son livre “The Blue Cross at War : 1914-1918 and 1939-1945” Carmen Smith présente une photo du chien dans son refuge en Angleterre après avoir reçu une médaille.


24 Juillet 2014

Commémoration à Criel sur Mer des Oubliés du Meknès

A 11h, au Carré militaire du Commonwealth dans le cimetière (près de l’église) en mémoire des soldats Anglais tués le 25 juillet 1940 lors des recherches de localisation des victimes du paquebot Meknès où une gerbe sera déposée sur la tombe d’un soldat Anglais retrouvé.
à 11h30, à l’inauguration de la « Rue des Oubliés du Meknès »
à 12h, au vin d’honneur offert par la municipalité à la Mairie

plus d'infos

AG des Oubliés du Meknès

L’assemblée générale de l’association « Les oubliés du Meknès » aura lieu le mardi 24 juillet prochain à 15 h à la mairie de Berneval le Grand (village de la stèle).

74e anniversaire des Oubliés du Meknès

La commémoration à la stèle « Les Oubliés du Meknès », aura lieu le jeudi 24 juillet à 17 h 30 en présence des autorités et des familles (après l’AG), elle sera suivie d’un vin d’honneur offert par la commune de St Martin en Campagne.

plus d'infos


Juin 2014

Le mardi 17 juin a eu lieu l'ouverture du point d'accueil touristique de Biville sur Mer, situé à 4 km de la stèle des Oubliés du Meknès. Ce lieu ouvert durant tout l'été, permettra aux automobilistes de passage entre Le Tréport et Dieppe de s'arrêter pour consulter les lieux touristiques et culturels de la région. L'ouverture de ce lieu a été l'occasion de présenter la nouvelle plaquette des Oubliés du Meknès qui se trouve en bonne place sur un présentoir et qui permettra aux visiteurs d'obtenir plus d'informations sur l'événement.


Juin 2014

Visite d'un sénateur américain à la stèle

Lors des préparatifs des commémorations du 6 juin, les autorités officielles se sont rendues au monument commémoratif Anglo-Canadien situé près de la stèle sur les plages de Berneval/St Martin.

Nous avons pu ainsi faire découvrir à beaucoup l'histoire du Meknès à M. Charles Brunner, sénateur du Michigan des Etats-Unis, et le Supervisor de Bay-City qui ont été intéressés par la stèle et a appris qu'un américain avait été parmi les victimes du Meknès.


Mars 2014

Recherches des marins du Président HERRIOT

Nous savons que plusieurs marins du "Président Herriot" sont morts à bord du Meknès le 24 juillet 1940. Mais 7 marins du même bateau se sont fait photographier en Angleterre après le naufrage. Nous avons identifié 2 des marins (Pierre Loret et Yvon Tanguy). Nous recherchons l'identification des autres sur la photo.


Février 2014

Recherches sur le cimetière de Melcombe Regis

Le bureau des lieux de mémoire et des nécropoles du Ministère de la défense française, a répondu au sujet des 4 sépultures de marins français "Morts pour la France" lors du torpillage du paquebot « Meknès » le 24 juillet 1940.

Les archives militaires, au terme des recherches effectuées, font apparaître que les corps de ces marins ont été restitués à leurs proches dans le courant de l’année 1949, dans les conditions suivantes :

- le matelot Georges GOURVENNEC, le 19 janvier à Santec (Finistère) ;

- le matelot-timonier Joseph LE COZ, le 19 janvier également, à Plessala (Côtes-d’Armor) ;

- le second-maître mécanicien Roger MAIGNEN, le 20 janvier au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) et

- le soldat des Forces Françaises Libres Jules MOUVIER le 17 janvier à Gagny (Seine-Saint-Denis).

Ce qui fait que les emplacements funéraires dans le cimetière de Melcombe Regis (tombes C4418-C4419 CON) correspondent donc à des tombes vides, vraisemblablement laissées ainsi in memoriam.


Janvier 2014


Novembre 2013

Le nom d'un des marins du Meknès a été inscrit sur le monument aux morts de sa commune de naissance. En effet, le conseil municipal de Lierville (60) nous en a informé que le nom de Pierre Leborgne sera lu lors de la cérémonie du 11 novembre prochain. Il avait été oublié. Ce petit village de 220 habitants est situé entre Gisors et Pontoise (dans l'Oise).


Septembre 2013

Pour la deuxième édition Dieppoise du Forum des associations qui se déroulera durant la semaine du 16 au 21 septembre, de 10h à 20h, dans la galerie marchande du centre commercial du Belvédère. L'association "Les oubliés du Meknès" présentera l'histoire du torpillage du Meknès ainsi que les activités de l'association sur un stand le mardi 17 septembre. Soixante-dix autres associations sportives, culturelles, de loisirs ou de solidarité y tiendront des permanences.


Août 2013

Les membres de l'association les oubliés du Meknès ont tenu leurs quatrième assemblée générale (Paris Normandie du 13 août 2013)


Juillet 2013

la commémoration du 24 juillet 2013 vue par la presse


Juin 2013

L'association tiendra son Assemblée générale le mercredi 24 juillet 2013 à 15h à la mairie de Berneval.


Mai 2013

Une délégation de l'association "Les oubliés du Meknès" s'est rendue au Cénotaphe de la Pointe Saint Mathieu en Bretagne pour envisager la pose, dans la crypte, en 2014, des photos des marins du Meknès disparus en mer.

Mai 2013

La prochaine cérémonie se déroule à Saint-Martin en Campagne (8 km au nord de Dieppe) devant le monument érigé en 2010 lors du 70e anniversaire de cette tragédie en présence des autorités locales, des associations d’anciens combattants et des familles de disparus et de rescapés.

Pour cette année 2013, une plaque sera dévoilée à la mémoire de 3 aviateurs britanniques qui furent abattus en mer par les allemands alors qu’ils participaient aux recherches des rescapés du Meknès.

Sur la plaque sera inscrit :
A la mémoire de l’équipage du Blenheim IV L9473 du 59 Squadron de la RAF abattu en recherchant les rescapés du Meknès le 25 juillet 1940.
F/O H.HASWELL Pilote
Sgt RB WALLACE
Sgt Raymond B MARTIN

Une des trois victimes, retrouvée sur la plage de Criel sur Mer, est inhumée dans le cimetière du village, sur le sol français.


Février 2013

Nous avons appris le décès de Mme Lucienne Pollet de Roubaix qui était la veuve du marin Jean Montignies. cette dernière était agé de 102 ans.


Janvier 2013

Un petit tour à Boulogne-sur-mer entre le port, les rues pavées, les immeubles modernes, le quartier Saint-Pierre... et la chapelle ou des ex-voto des marins du Meknès. Le site


Octobre 2012

Cimetière de Cambronne.

Un échange d'informations avec la direction de la mémoire, du patrimoine et des archives nous permet d'approfondir nos recherches sur les corps des marins disparus. Il nous ont permis de conforter le fait que la plupart des corps, non identifiés et inhumés sur les communes littorales de la côte de Seine-Maritime, ont été regroupés à Cambronne vers 1950, qu'ils seraient plusieurs dizaines à avoir été inhumés dans cette Nécropole sur les plus de 230 corps retrouvés sur les plages.


Septembre 2012

Coucher de soleil sur la stèle


Août 2012

Visite d'un sénateur américain à la stèle

Lors des commémorations du 19 et 20 août, les autorités officielles se sont rendues au monument commémoratif du débarquement Anglo-Canadien situé près de la stèle sur les plages de Berneval/St Martin.

Nous avons pu ainsi faire découvrir à beaucoup l'histoire du Meknès. Parmi eux, se trouvait M. James BARCIA, sénateur du Michigan des Etats-Unis, qui a été intéressé par la stèle et a appris qu'un américain avait été parmi les victimes du Meknès.

Vers 20 heures, le sénateur était toujours en discussions devant la stèle....


Juillet 2012

AG des Oubliés du Meknès

L’assemblée générale de l’association « Les oubliés du Meknès » aura lieu le mardi 24 juillet prochain à 14 h 30 à la mairie de Berneval le Grand (village de la stèle).

plus d'infos

72e anniversaire des Oubliés du Meknès

La prochaine commémoration à la stèle « Les Oubliés du Meknès », aura lieu le mardi 24 juillet à 17 h 30 en présence des autorités et des familles (après l’AG), elle sera suivie d’un vin d’honneur offert par la commune de St Martin en Campagne.

plus d'infos


Juin 2012

Cérémonie à la mémoire d'un oublié du Meknès à Ste Côme du Mont (50)

Le Maire, le Conseil Municipal, l'association "les ouibliés du Meknès"et les Anciens Combattants de Saint Come du Mont (Manche) ont honorés le souvenir du Soldat Fernand GALIS, disparu en Mer le 24 juillet 1940 lors du naufrage du Meknès et oublié sur le monument aux morts de son village.

La cérémonie a eu lieu le samedi 23 juin 2012 en présence de sa famille, des représentants de l’Association « Les Oubliés du Meknès » et des autorités civiles et militaires.


Juin 2012

AG des Oubliés du Meknès

L’assemblée générale de l’association « Les oubliés du Meknès » aura lieu le mardi 24 juillet prochain à 14 h 30 à la mairie de Berneval le Grand (village de la stèle).

plus d'infos

72e anniversaire des Oubliés du Meknès

La prochaine commémoration à la stèle « Les Oubliés du Meknès », aura lieu le mardi 24 juillet à 17 h 30 en présence des autorités et des familles (après l’AG), elle sera suivie d’un vin d’honneur offert par la commune de St Martin en Campagne.

plus d'infos

Avril 2012

Cérémonie au cimetière de Cambronne les Ribécourt.

La nécropole Nationale de Cambronne les Ribécourt dans l'Oise est le lieu de sépulture de 39 marins connus et inconnus du torpillage du Meknès. Cette année, l'association "Picardie Mémoire" et l'association "Les oubliés du Meknès" ont voulu honorer ces marins, dans ce lieu symbolique. Ainsi, une cérémonie est organisée le samedi 9 juin à Cambronne où une plaque à la mémoire des marins du Meknès sera dévoilée.

Au programme :
Samedi 9 juin 2012 à 15 h, cérémonie au cimetière de Cambronne les Ribécourt.
- discours,
- dévoilement de la plaque
- dépôts de gerbes.
- vin d'honneur

plus d'infos


Le Maire, le Conseil Municipal et les Anciens Combattants de Saint Come du Mont (Manche) seraient honorés de votre présence, pour commémorer le souvenir du Soldat Fernand GALIS, disparu en Mer le 24 juillet 1940 lors du naufrage du Meknès.

La cérémonie aura lieu le samedi 23 juin 2012 en présence de sa famille, des représentants de l’Association « Les Oubliés du Meknès » et des autorités civiles et militaires. Rassemblement à 10 heures 30 à la Mairie de Saint Come du Mont .
Un vin d’honneur sera offert à l’issue de cette cérémonie.

Commune de Saint-Côme-du-Mont - 50500 - Saint-Côme-du-Mont.

plus d'infos


Février 2012

Le reportage sur le naufrage du Meknès a été diffusé sur France 5 monde en fevrier 2012

info sur le reportage visible jusqu'au 1 mars:

MYSTÈRES MARITIMES, AFFAIRES CLASSÉES

Bateaux martyrs - Sur les côtes françaises, de nombreux cimetières militaires honorent les milliers de marins disparus durant la Seconde Guerre mondiale. Mais le destin tragique des navires sur lesquels ils avaient embarqué est souvent méconnu. Le « Meknès » et le « Lancastria » font partie de ces bateaux martyrs... Réalisation : Zoltan Moll, 2011 année : 2011 Durée : 52'


Février 2012

Nous avons le regret de vous annoncer le décès de Mme Naze, la veuve du dernier rescapé du naufrage du Meknès, qui était présente lors de l'inauguration du monument. Son inhumation a eu lieu le vendredi 17 février à Dieppe.


Octobre 2011

L'association "les oubliés du Meknès" a tenu son assemblée générale le samedi 22 octobre en présence de 25 membres venus de Dieppe et ses alentours, mais aussi du Pas-de-Calais, de Touraine, de Basse-Normandie ou encore de Loire-Atlantique.

Le bureau de l'association

Les membres présents lors de l'AG


Octobre 2011

L'association "les oubliés du Meknès" toujours dans les recherches.

Les archives se dévoilent petit à petit et nous découvrons au fur et à mesure des renseignements complémentaires sur les marins. Avec l'aide de familles et d'amis d'adhérents de l'association, une grande enquête est actuellement en cours pour revérifier si des corps de marins tués lors du naufrage du Meknès, ne se seraient pas échoués sur des plages anglaises. En effet, durant cette période trouble, des corps de marins, d'aviateurs, etc, ont été retrouvés sur certaines plages françaises, alors pourquoi pas sur les plages anglaises ?

Une autre équipe travaille sur les courants de la Manche à cette période. Avec l'aide de Shom, nous essayons de reconstituer les courants à partir du matin du 25 juillet 1940, pour comprendre le cheminement des corps et leur échouage sur les côtes normandes.

Si vous avez des informations merci de nous contacter.


Septembre 2011

L'association "Les oubliés du Meknès" vous convie à l’Assemblée Générale qui aura lieu le : samedi 22 octobre 2011 à 14h30 au Local des Polletais – 38, rue de l’Abattoir 76200 Dieppe (76)

Cette assemblée sera l’occasion de nous rencontrer et d’étudier l’ordre du jour suivant :

- Renouvellement du CA
- Bilan de l’année 2010-2011
- Rapport financier 2010-2011
- Rapport de la commémoration
- Travaux sur l’histoire du Meknès
- Questions diverses

Comptant sur votre présence,


Aout 2011

A l'annonce du passage de l'équipe de Thalassa à Dieppe en septembre 2011, l'association avait interrogé le réalisateur de l'émission qui avait tourné sur l'épave, aux archives, en Allemagne et lors de la commémoration 2010 et qui avait pour thème, "Le naufrage du Meknès".

Réponse a été faite de la production : "Nous sommes navrés mais pour le moment, nous n'avons pas de diffusions d'engagées sur Thalassa. La ligne éditoriale ayant évolué, ce documentaire historique n'a pas été sélectionné pour l'escale de Dieppe. Nous ne manquerons pas cependant de vous tenir informé pour une diffusion ultérieure".


Juillet 2011

Les cérémonies du naufrage du Meknès le dimanche 24 juillet 2011

Plus de 350 personnes se sont réunies sur les falaises de Berneval/St Martin pour commémorer le 71e anniversaire du torpillage du paquebot Meknès. Ce fut aussi l'occasion, l'après-midi, à la chapelle de Bonsecours à Dieppe, de dévoiler une plaque à la mémoire des marins ainsi qu'un ex-voto représentant le naufrage, offert par le peintre dieppois Francis Guého.

Informations Dieppoises du 2 août 2011

Paris-Normandie du 30 juillet 2011

Informations Dieppoises du 29 juillet 2011

Paris-Normandie du 27 juillet 2011

Commémoration sur les falaises des communes de Berneval le Grand / St Martin en Campagne


Juin 2011

Cambronne lès Ribécourt

L'association "Les Oubliés du Meknès" sera le samedi 18 juin prochain à 11h à la nécropole nationale de Cambronne lès Ribécourt pour commémorer les tombes des marins du Meknès.


Février 2011

Le torpillage du Meknès sur Thalassa

L'émission que l'équipe de Thalassa de France 3 a réalisée en 2010 est toujours en attente de diffusion. En effet, le tournage a pris du retard et à l'heure actuelle, le réalisateur, Zoltan Moll, n'a pas encore annoncé la date de diffusion de ce reportage.
Après avoir filmé l'épave au large de l'Angleterre, M. Naze, le dernier survivant (à l'époque), les orphelins du naufrage et la commémoration à St Martin en Campagne, le réalisateur s'est penché sur le pourquoi de ce torpillage le soir du 24 juillet 1940. Les archives de la Marine à Paris, en Angleterre et enfin les archives allemandes ont été consultées. Une histoire à découvrir prochainement sur France 3.


Novembre 2010

Décès du derniers rescapés du Meknès

L'association "Les Oubliés du Meknès" a la douleur de vous faire part, le mardi 23 novembre 2010, du décès de Jean Naze à l'âge de 97 ans. Son inhumation aura lieu le vendredi 26 novembre 2010 à 14h30 à Dieppe

ID du 26 novembre 2010

PN du 24 novembre 2010


Octobre 2010

Le rapport de l'AG 2010 (en PDF)

ID du vendredi 22 octobre 2010

Assemblée Générale de l'association «Les Oubliés du Meknès»

L'Assemblée Générale de l'association « Les Oubliés du Meknès » a eu lieu le samedi 23 octobre 2010 à 15 heures au local des Polletais - 38, rue de l'Abattoir à Dieppe (76). Cette assemblée fut l'occasion de nous rencontrer et d'étudier l'ordre du jour suivant :

- Renouvellement du CA
- Bilan de l'année 2009-2010
- Rapport financier 2009-2010
- Rapport de l'inauguration de la stèle
- Travaux sur l'histoire du Meknès
- Questions diverses.


Septembre 2010

Que vous soyez fils, filles, petits-fils, petites-filles de marins disparus ou rescapés, membres des familles ou tout simplement amis de la mer, le bureau de l'association des « Oubliés du Meknès » est heureux de vous remercier de votre participation à la cérémonie du 24 juillet dernier sur les falaises de Berneval/St Martin.

A ce jour, l'association les « Oubliés du Meknès » a permis de réaliser, 70 ans après le drame, la stèle commémorative. Connue et reconnue par l'Etat au bout de notre première année d'existence, 2011 verra la première commémoration le dimanche 24 juillet 2011 à 11h à laquelle vous êtes déjà tous invités.

La cérémonie du 24 juillet dernier ainsi que le financement de la stèle a été en partie couverte par les dons de particuliers et de quelques collectivités, ainsi que par le Ministère des Anciens Combattants. Mais l'appel aux dons et aux cotisations continue. Plus nous serons nombreux, plus grand sera notre poids pour faire connaître le drame des marins du Meknès et leur rendre hommage. Les communes de Saint Martin en Campagne et Berneval le Grand qui ont accueilli la stèle, commémoreront avec nous chaque 24 juillet, la mémoire de nos 420 marins. Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Tous ensemble, nous devons persévérer dans la recherche de renseignements sur pourquoi et comment a eu lieu ce naufrage ; travailler sur l'histoire de chaque marin, disparu ou rescapé ; collecter les documents, photos, correspondances, etc.


Aout 2010

L'association "Les oubliés du Meknès", s'est rendue au calvaire de Boulogne sur Mer le lundi 23 août dernier pour rendre hommage aux marins du Meknès originaires du Boulonnais. Une messe a été célébrée à cette occasion avec une procession. Cinq représentants ont pu ainsi découvrir les différentes plaques qui rendent hommage aux marins.


Janvier 2010

L'implantation du monument à la mémoire des marins du Meknès sur les plages Haut-Normandes

Le monument sera implanté sur le haut des falaises des communes de Berneval le Grand / St Martin en Campagne - où plusieurs corps avaient été retrouvés. Plusieurs communes avaient proposé d'accueillir le monument, et c'est finalement en haut de cette falaise qui jouxte la plage que le samedi 24 juillet sera inauguré le monument en présence des familles, des élus, des personnalités ainsi que des autorités militaires. Reste à trouver les fonds manquants pour l'achat de la stéle et l'inscription des 420 noms des marins disparus.


Décembre 2009

Un lieu pour le monument à la mémoire du Meknès

Un appel avait été lancé dans la presse afin de trouver un lieu pouvant accueillir la stèle en mémoire du naufrage du paquebot Meknès. Les communes de Berneval le Grand / St Martin en Campagne - où plusieurs corps avaient été retrouvés - ont donné leur accord pour l'implantation du monument sur le bord de la falaise qui jouxte la plage. Une étude d'implantation sur le terrain est en cours.


Novembre 2009

Une conférence sur le naufrage du Meknès

L'association "Les Oubliés du Meknès" s'est rendue le 7 novembre dernier à la rencontre des plongeurs de Saint Malo dans la Manche. Ces plongeurs ont fait une expédition sur l'épave du paquebot « Meknès » au large de l'Angleterre en avril et juillet dernier. Ce bateau de 104 hommes d'équipage a été mitraillé et torpillé par une vedette allemande dans la nuit du 24 juillet 1940, alors qu'il rapatriait plus de 1200 soldats français vers la Méditerranée.
Cette expédition a permis d'identifier l'épave, de la photographier et de la filmer pour rapporter aux familles un souvenir de cette catastrophe. La coque, posée sur le fond vaseux de la Manche, à environ 70 mètres de profondeur n'est pas très visible. Disloquée par son minage dans les années 50 pour éviter que les sous-marins ne se cachent à sa proximité, le Meknès n'est plus aujourd'hui qu'un amas de ferraille qui jonche le fond.
Deux autres expéditions maritimes sont programmées en avril et juillet 2010 sur le site du naufrage par l'association Bleu émeraude.
De son côté, l'association "Les oubliés du Meknès" présidée par Roland Delaval, fils d'une des victimes et les familles des victimes et de rescapés inaugureront le samedi 24 juillet 2010, une stèle à la mémoire des 420 marins tués lors du naufrage sur une plage de la côte dieppoise. Pour mémoire, plus de 232 corps sur les 420 victimes ont été rejetés par la mer sur les plages qui s'étendent de la baie de Seine à la côte d'Opale.
Depuis les années 90 un véritable travail d'historien qui s'est concrétisé par la création du site Internet sur l'histoire de ce naufrage réalisé par David Raillot. « Ce bateau n'aurait jamais dû faire parler de lui dans la région Dieppoise, mais les courants en ont décidé autrement ». Les rescapés seront récupérés le lendemain matin après avoir dérivé toute la nuit sur un radeau. Ils seront débarqués en Angleterre où ils resteront dans un camp pendant trois mois avant de pouvoir regagner la zone libre de la France...
Si vous voulez soutenir le projet, un appel est lancé à toutes les familles de naufragés, de rescapés et aux amis de la mer et des marins, pour qu'ils manifestent leur désir d'adhérer à ce projet de mémoire et participent à la création du Mémorial, en adhérant à l'association, ou en faisant un don pour l'achat du Mémorial. Pour tout renseignement contactez nous

© Association Les Oubliés du Meknès - informations légales -