A la mémoire des 420 marins qui périrent dans le torpillage du paquebot Meknès le 24 juillet 1940 et aux survivants

- accueil du site
- actualité
- le naufrage du Meknès
- les disparus du Meknès
- les réscapés du Meknès
- la stèle des Oubliés
- les ex-votos de Bonsecours
- les commémorations
2017 - 2016 - 2015 -2014 -
2013 - 2012 - 2011 - 2010
- les recherches sur le Meknès
- vu par la presse
- dossier de presse
- soutenir les Oubliés du Meknès
- La boutique
- Facebook

Les Oubliés du Meknès - disparu - 24 juillet 1940
disparu
Numéro de disparu227
NomADRIX
PrénomJoseph
GradeQmtre chauffeur
Matricule25,C,30
Date de naissance06/10/1912
Lieu de naissanceles moitiers en bauptois
Département50
Bateau
Lieu de découvertenon localisé
Inhumation/
MonumentSaint-Sauveur-le-Vicomte
Dernier domicileSAINT SAUVEUR LE VICOMTE
Joseph, Jean, Baptiste Adrix est né le 6 octobre 1912 à Moistiers en Bauptois (Manche (50), il est le fils de Jean-Baptiste Adrix et de Mathilde Legigan. Après sa scolarité, il s'engage pour 5 ans dans la marine et rallie le premier dépôt à Cherbourg en janvier 1930. En août 1930, à l'issue de sa formation de chauffeur à l’école des apprentis mécaniciens de Lorient, il est nommé matelot 2e classe. Promu quartier-maître de 2e classe chauffeur le 1er avril 1931, il embarque sur l'aviso "Aisne" qui est affecté à la surveillance du littoral de Cherbourg. Il est congédié le 18 janvier 1935 à la fin de son service. De son union avec Augustine Lechevallier naît un fils en 1937. La famille est domiciliée à Saint-Sauveur-le-Vicomte. Mobilisé le 26 août 1939 comme quartier-maître de 1ère classe chauffeur, il rallie l'Unité Marine Boulogne où il reste jusqu'au 15 mai 1940, puis est affecté à la Défense Littoral Cherbourg. En cette fin de mois de mai 1940 les Britanniques, estimant la situation désespérée, lancent l’opération Dynamo consistant à rapatrier en Angleterre le corps expéditionnaire britannique d’environ 250 000 soldats. Tous les marins français en Manche sont réquisitionnés pour participer à cette opération. C'est dans ce contexte que Joseph Adrix se retrouve sur le sol britannique lorsque, le 22 juin 1940 l'armistice est signé. Dès lors, le rapatriement vers la France, de tous les soldats, marins, aviateurs doit être entrepris en vue de leur démobilisation. C'est ainsi que le mercredi 24 juillet, 1179 officiers et marins embarquent à Southampton sur le paquebot français "Meknès" pour rallier Toulon. Vers 22 heures ce même jour, au large de Portland, le "Meknès" est torpillé par une vedette allemande faisant 420 morts. Il disparaît lors de cette attaque et laisse un orphelin de trois ans. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de la commune de Saint Sauveur-le Vicomte (50).



Retour

© Association Les Oubliés du Meknès - informations légales -