A la mémoire des 420 marins qui périrent dans le torpillage du paquebot Meknès le 24 juillet 1940 et aux survivants

- accueil du site
- actualité
- le naufrage du Meknès
- les disparus du Meknès
- les réscapés du Meknès
- la stèle des Oubliés
- les ex-votos de Bonsecours
- les commémorations
2017 - 2016 - 2015 -2014 -
2013 - 2012 - 2011 - 2010
- les recherches sur le Meknès
- vu par la presse
- dossier de presse
- soutenir les Oubliés du Meknès
- La boutique
- Facebook

Les Oubliés du Meknès - disparu - 24 juillet 1940
disparu
Numéro de disparu80
NomABGRALL
PrénomEmile
GradeSmtre radio
Matricule77864,1
Date de naissance06/02/1899
Lieu de naissanceLorient
Département56
BateauAD 70 ROSEMONDE
Lieu de découverteBELLEVILLE SUR MER
InhumationOutreau
MonumentBoulogne-sur-Mer
Dernier domicileBOULOGNE SUR MER 39 rue Terrain Calain
Émile Marie Abgrall est né le 6 février 1899 à Lorient (56), il est le fils d’Yves Abgrall et de Marie-Françoise Le Guen. Après sa scolarité, il entre à l'école des apprentis marins de Boulogne sur Mer en 1914 où il en sort matelot électricien. Il s'engage alors dans la marine pour dix ans et en sort comme quartier-maître. Il rentre dans la vie civile le 5 janvier 1921 et est inscrit maritime à Boulogne. Il est alors titulaire d'un certificat de radio de 2e classe de la marine marchande. Il épouse en 1935 à Boulogne-sur-Mer, Alice Claire dont il a une fille, Arlette. Il est mobilisé à Cherbourg le 1er septembre 1939 en tant que second maître radio. Après avoir participé au rapatriement de Dunkerque, il rejoint l'Angleterre sur le" Rosemond". Il est ensuite prisonnier dans un camp anglais puis embarque sur le paquebot "Meknès" le 24 juillet 1940, date à laquelle le bateau est torpillé par la vedette allemande lance-torpille S27. Son corps est retrouvé à Belleville-sur-Mer parmi de nombreux autres marins échoués sur les plages environnantes. Il est identifié grâce à ses papiers d'identité et aux photographies de sa femme et de sa fille retrouvées sur lui. Son corps repose au cimetière de Belleville-sur-Mer jusqu’en 1948 et est transféré à Outreau (62).



Retour

© Association Les Oubliés du Meknès - informations légales -